Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Poissons trophées en Lot-et-Garonne

  • Accueil
  • >
  • Blog
  • >
  • Poissons trophées en Lot-et-Garonne
Pêche d'un joli sandre sur le Lot dans le 47

Le Lot-et-Garonne offre aux pêcheurs de nombreuses possibilités pour assouvir leur passion. C’est par exemple la pêche de la carpe qui se révèle ici productive avec des captures régulières de jolis spécimens sur différents secteurs du territoire. Les pêcheurs de carnassiers pourront également trouver leur bonheur, notamment les amateurs de silures, avec des prises de gros spécimens sur des spots réputés, que ce soit sur le Lot, la Garonne, ou sur la multitude de plans d’eaux poissonneux. C’est donc un département à (re) découvrir pour la pêche, et voici quelques pistes pour préparer vos prochaines sessions dans le 47.

La pêche du carnassier en Lot-et-Garonne

La Garonne prend sa source en Espagne, et se jette dans l’Océan Atlantique dans l’Estuaire de la Gironde, après avoir serpenté sur plus de 600 km dans le sud-ouest de la France. La Garonne traverse le département sur une centaine de kilomètres, classée en seconde catégorie piscicole, en passant notamment par Agen et Marmande, et en recevant les eaux du Lot aux alentours d’Aiguillon. La Garonne abrite une belle diversité d’espèces piscicoles : les cyprinidés (gardon, ablette, barbeau fluviatile, chevesne…), et les populations de carnassiers y sont très intéressantes à rechercher, avec la présence de poissons trophées qui donne au fleuve une belle réputation. Des silures de plus de 2 mètres y sont par exemple régulièrement capturés. Les sandres sont également présents en bonne densité, avec des sujets de très belle taille, les prises de brochets étant toutefois moins fréquentes. La Garonne propose une bonne diversité de parcours sur le département, et peut se pêcher du bord ou en bateau. On se méfiera toutefois de la puissance de ses eaux, le fleuve reste indomptable et imprévisible…

Pêche sur la Garonne en Lot-et-Garonne
La Garonne © Travelers & fish

Le Canal latéral à la Garonne, prolongement du Canal du Midi, traverse lui aussi le département du sud-est au nord-ouest. Si cette voie navigable subit régulièrement des vidanges sur certains secteurs, la pêche du carnassier peut aussi y être productive, puisqu’on y retrouve l’ensemble des espèces qu’un pêcheur pourra rechercher : sandres, brochets, black-bass et perches.

Le Lot termine son parcours de près de 500 kilomètres en mêlant ses eaux à celles de Garonne dans les environs d’Aiguillon. La richesse piscicole de cette rivière est impressionnante, tous les pêcheurs de carnassiers pourront trouver leur bonheur, puisque les populations de black-bass, sandres, silures, brochets et perches sont très bien représentées. Toutes les techniques de pêche sont ici mises en œuvre pour rechercher les poissons trophées : verticale, pêche aux leurres, pêche aux vifs,…

Pêche du carnassier dans le 47
© Fédération de pêche du Lot-et-Garonne

Venue du département du Gers voisin, la Baïse finit son parcours sur une quarantaine de kilomètres en Lot-et-Garonne, en se jetant dans la Garonne. La pêche dans l’Albret sur cette rivière (ou sur la Gélise, un affluent) permet de partir à la recherche de brochets, sandres et perches avec de bonnes chances de réussite. Le Gers tout proche peut aussi révéler de belles surprises.

Si le Lot-et-Garonne est richement pourvu en cours d’eau de seconde catégorie, la pêche en lacs et retenues peut également se montrer très productive, et les possibilités sont nombreuses sur le territoire. La Fédération de pêche du Lot-et-Garonne propose sur cette page une carte interactive qui répertorie 44 plans d’eau (pour une surface de plus de 550 hectares) répartis sur l’ensemble du département. Ces lacs, plus précisément décrits dans ces tableaux et répertoriés selon 5 bassins hydrographiques, sont conventionnés et gérés par la Fédération ou les AAPPMA locales.

Parmi les plans d’eau les plus réputés du département pour le carnassier, on pourra par exemple citer le lac de Clarens à Casteljaloux (où des brochets métrés ont déjà été capturés), les plans d’eau de Bajamont et Monbalen, le site du Parc naturel de Passeligne amanagé à Boé près d’Agen, ou encore le lac de Lescouroux au nord du Lot-et-Garonne.

Pêche sur le plan d'eau de Pellissier
Le plan d’eau de Pellissier (Parc naturel de Passeligne) © Travelers & fish

La pêche de la carpe en Lot-et-Garonne

Pas loin de 4000 kilomètres de cours d’eau classés en seconde catégorie piscicole attendent les pêcheurs en Lot-et-Garonne, ainsi que plus de 44 plans d’eau gérés par la Fédération ou une APPMA du département (pour une surface de près de 600 hectares). Un choix important pour les pêcheurs de carpes, voici donc des informations pour celles et ceux qui voudraient découvrir ce territoire pour cette pêche spécifique.

On trouvera au nord du département plusieurs plans d’eau abritant d’intéressantes populations de carpes. Entre Castillonès et Villeréal, on retrouve en effet les plans d’eau de Ganne (35 ha), Nette (23 ha) et Brayssou (56 ha). Le bassin du Dropt propose 2 autres sites d’intérêt : le lac des Graoussettes (32.8 ha) à Saint-Colomb-de-Lauzun, et un des plus importants plans d’eau de Lot-et-Garonne : le lac de Lescouroux, d’une superficie de 108 ha (à La-Sauvetat-du-Dropt).

La rivière Lot est réputée pour ses carnassiers, mais la pêche de la carpe peut également y être très intéressante. La prise de poissons trophées de plus de 25 kg n’est pas rare, et le record sur ce cours d’eau pour ces dernières années concerne un poisson de 31.5 kg pour 107 cm. Sur le bassin du Lot aussi, de nombreux plans d’eau attendent les pêcheurs : le lac de Ganet (commune de Galapian, 20 hectares), le lac de Riconne à Penne d’Agenais (17 ha), les plans d’eau de Nautet (8 ha) et Lartel (9 ha) dans le fumélois.

Pêche sur le lac de Bajamont
Le Lac de Bajamont © Travelers & fish

La Garonne reste évidemment un terrain de jeu d’exception pour cette pêche, avec une belle densité de poissons pouvant régulièrement dépasser les 15 kilos. Des poissons puissants et combatifs qu’il faudra mériter dans ces eaux tumultueuses. Le bassin de la Garonne draine de nombreux cours d’eau à l’ouest du département, où on peut également s’intéresser à différents lacs pour pêcher la carpe : le plan d’eau de Beaupuy à Marmande (17 ha), le lac de Charlotte à Grateloup (22 ha), ou le lac de Clarens à Casteljaloux (17 ha).

Au sud-est du département, toujours sur le bassin de la Garonne, on pourra prospecter ces plans d’eau : le lac de Talives à Foulayronnes (9 ha), le lac de Bajamont (21 ha), le site de Passeligne à Boé (17 ha) ou encore le lac de Lambronne à Lamontjoie (15 ha). Sans oublier la lac du Touret, carpodrome de 4 ha à Saint Laurent.

La richesse piscicole de la Baïse, de la Gélise et du Gers fait le bonheur des pêcheurs du secteur et des amateurs de carpes, au sud du département. Dans ce secteur, les plans d’eau de Damazan (8 ha) et Villeneuve-de-Mézin (18 ha) offrent aussi des cheptels de carpes à découvrir.

Pêche sur la Baïse en Lot-et-Garonne
La Baïse © Travelers & fish

De nombreux parcours carpe de nuit sont à disposition des pêcheurs sur le territoire, et listés sur cette page du site Internet de la Fédération de pêche de Lot-et-Garonne. Plus de 400 km de rives, et près de 500 hectares de plans d’eau attendent ainsi les pêcheurs en Lot-et-Garonne pour cette pratique.

La pêche de la truite en Lot-et-Garonne

On trouve au nord-est du département des cours d’eau classés en première catégorie piscicole. En particulier la Lémance, la Lède (ainsi que leurs affluents), 2 rivières elles-mêmes affluents du Lot. Des petits cours d’eau abritant des populations de truites farios. De l’autre côté du département, autour de Casteljaloux, le Ciron, l’Ourbise et l’Avance proposent également des parcours intéressants pour rencontrer des salmonidés.

Il est par ailleurs possible de pêcher sur des parcours de seconde catégorie, sur des poissons lâchers (arc-en-ciel, farios). Par exemple sur le Dropt et ses affluents (Dourdenne, Auriac, Douymebasse,…), sur des affluents de la Garonne proche d’Agen (la Séoune, la Masse, le Bourbon, le St-Martin, Brimont, Labourdasse et l’Auvignon), ou sur les secteurs de Marmande et Tonneins (sur la Gupie, Lisos, la Cannaule, ou encore les rivières Tolzac et Torgue). Des lâchers sont également effectués sur le bassin Baïse-Gélise (rivières Galeau, Avison, Benac, Larebuson, Capignon, Auzoue, Gueyze) et sur le bassin du Lot : par exemple sur la Tancanne, l’Autonne, la Labausse, la Lède et ses affluents.

Liens utiles

Le site de la Fédération de pêche de Lot-et-Garonne apportera toutes les informations utiles pour la pêche dans ce département, en particulier sur le volet réglementation. On pourra également consulter et télécharger sur cette page la carte dépliante 2019 et le guide annuel de la pêche 2019.

Différentes espèces de poissons migrateurs peuvent se rencontrer en Lot-et-Garonne, comme la grande Alose, la lamproie, l’anguille. Pour en savoir plus sur les actions mises en œuvre par les acteurs locaux, ne pas hésiter à parcourir le site de l’association MI.GA.DO (Migrateurs Garonne Dordogne). A noter également l’existence de la Réserve Naturelle de la Frayère d’Alose, située sur les communes d’Agen et du Passage, créée en 1981.

Une liste de 6 moniteurs guides de pêche est par ailleurs proposée par la Fédération.

Pêche sur le Canal Latéral à la Garonne
Canal Latéral à la Garonne © Travelers & fish

A visiter en Lot-et-Garonne

Si le Lot-et-Garonne offre des ressources halieutiques diversifiées, une visite du département permettra la découverte de ses autres richesses. Et c’est notamment sur le volet gastronomique que les visiteurs pourront se régaler !! Des produits du terroir (pruneau d’Agen, foie gras, fruits et légumes) aux vignobles (Buzet, Côtes de Duras, Vins du Brulhois, Côtes du Marmandais…), chaque pêcheur pourra ravir ses papilles en fonction de ses goûts et de ses envies.

Le patrimoine naturel diversifié pourra aussi donner des idées d’activités de pleine nature : le Lot-et-Garonne dispose en effet d’une variété de paysages impressionnante, étant situé au carrefour des Landes, du Quercy, du Périgord et de la Gascogne…

Pour préparer son voyage sur ces thématiques, on consultera le site Tourisme Lot-et-Garonne ou le site du Département du Lot-et-Garonne.

Vous aimerez aussi

Pêche dans le Lot 46

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum ut libero suscipit Phasellus venenatis,