Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Une petite visite dans le Montana

Types de pêche : Mouche et Truite et saumon. Destinations : Etats-Unis.
La rivière Madison, vers Ennis dans le Montana

La rivière Madison, vers Ennis dans le Montana © Travelers and Fish

Entre notre départ du Parc du Yellowstone et notre séjour prévu au Zion National Park, nous avions 5-6 nuits sans programme pré-défini. Une rapide négociation familiale essaya de contenter tout le monde : 4 nuits aux alentours de Bozeman pour que papa puisse pêcher, 2 nuits à Las Vegas pour la voir de nos propres yeux (à plus de 1300 km de la !!), une halte citadine au milieu de ce voyage fait de campings, de canyons, de pronghorns et de rivières…

Sur les conseils de Pat (mon guide 6 jours avant sur la Lamar river dans le Yellowstone), pour  ce court séjour dans le sud Montana, je visais la rivière Yellowstone vers Livingston et la Gallatin river vers Bozeman. C’était selon Pat les deux meilleures opportunités de pêche dans le secteur à cette époque (chaude) de l’année. Mais la disponibilité en camping / motels en décida autrement.

La rivière Yellowstone vers Carterbridge
Rivière Yellowstone – Carterbridge © Travelers & fish

La première partie du plan s’est déroulée sans accroc : j’ai eu la chance de pouvoir découvrir rapidement la Yellowstone, qui descend du Parc, plein nord donc.. J’avoue qu’en voyant la puissance de cette rivière dans le Parc, je m’attendais à retrouver une rivière XXL 100 miles plus loin. Il n’en fut rien. J’ai l’impression que la plupart des rivières que j’ai croisées perdaient en débit à mesure de leur descente en ce mois de juillet 2018… Quoiqu’il en soit, cette rivière est toujours aussi magnifique, même au niveau du fishing access de Carter’s bridge accessible par la 89.

Ce matin-là, j’arrive tôt. Je suis seul, pas de bateau qui se prépare. Je repère quelques gobages en bordures près du bord, quasiment sous le pont qui enjambe la rivière par ici. Je soupçonne des petits poissons : effectivement, mon parachute Adams suscite la curiosité d’une jolie truitelle. Je laisse les petites tranquilles, en essayant de faire monter un beau poisson sur les quelques sèches achetées la veille au Parks’ Fly Shop de Gardiner. Il n’y a rien à faire, la rivière est calme, mais quelques bateaux commencent à arriver. Je décide de passer en nymphe, pour peigner la bordure en descendant la rivière. Le soleil se lève doucement sur la Yellowstone, je peux admirer et constater la richesse piscicole de ce parcours, à mes pieds, caillou après caillou. J’aurais le plaisir de rencontrer de modestes farios et arc-en-ciel. Les gros poissons aperçus ne se laisseront pas berner par le petit français 😊

Fario pêchée dans la rivière Yellowstone, au niveau de Carterbridge
© Travelers & fish

Le camping Koa situé à quelques miles au sud de ce spot est malheureusement complet, enfin je m’y prends trop tard. Dommage, il a les pieds dans l’eau, ça aurait pu être un camp de base parfait pour mieux prospecter la rivière… Nous prenons donc une autre option pour la suite. Le camping de Three Forks au nord-ouest de Bozeman, avec à proximité immédiate : la Jefferson, mais surtout les rivières Gallatin et Madison, qui se rejoignent toutes pour former le Missouri.

Je dois dire que la découverte du Missouri Headwaters State Park fut magique, avec des paysages à couper le souffle, vraiment LA bonne surprise du voyage. Dès mon arrivée sur le secteur, je pars en repérage, et j’essaye d’obtenir des informations locales : oui, parce qu’en général je parle à tous les pêcheurs que je rencontre 😊 J’apprends que la Madison est la meilleure rivière du pays pour la truite (rien que ça !!), mais elle est plus intéressante à pêcher un peu plus en amont à cette époque de l’année.

Mais je n’écoute pas ces précieux conseils !! Le lendemain matin, je décide de prospecter la rivière Gallatin au leurre, au niveau du pont de la Trident road, à un jet de pierre de la confluence avec la Missouri. Je m’attarde longuement sur le remous sous le pont : je suis sûr de moi, ce coup abrite de jolies mémères… Pendant que je perds mon temps, la rivière s’éveille avant que le soleil n’apparaisse : pas forcément des « gobages propres » de poissons attablés, plutôt des sauts de jolies truites, un peu partout autour de moi !! Forcément j’hésite à retourner à la voiture pour pouvoir leur proposer des mouches, je me dis que j’ai raté la pêche ce matin !!! Mais non, têtu comme je suis, j’insiste avec mes petits poissons nageurs… Et j’arrive tant bien que mal à leurrer une arc en ciel avec le Sakura Phoxy Minnow HW 50 S (brown vairon).

Pêche au leurre sur la rivière Madison dans le Montana
© Travelers & fish

Quelque peu contrarié par la tournure des évènements, je m’en vais découvrir la Madison qui coule à quelques centaines de mètres, à l’endroit où ses eaux se mêlent à la rivière Jefferson. Et ici, ce petit Sakura se révélera plus qu’efficace !! Les 2 premiers coups de ligne me permettent de rencontrer 2 jolies arc-en-ciel approchant les 35cm… Je me décale à peine pour pêcher un autre courant : le leurre se comporte trop bien dans les grosses veines d’eau, et c’est une superbe fario qui se laisse tenter. Pas loin de 50 cm, un joli combat. Je finis la partie de pêche en remettant à l’eau d’autres arcs.

Truite arc-en-ciel pêchée dans la rivière Madison, Montana
© Travelers & fish
Superbe fario pêchée sur la rivière Madison, dans le Montana
© Travelers & fish

Le lendemain, après la visite des ghosts towns de Virginia City et Nevada City, je fais un petit détour vers Norris, pour emprunter la route 84 qui longe la Madison. Ici la rivière est bien plus large et moins profonde. Certains secteurs sont envahis par les baigneurs et les bouées gonflables ; sur d’autres spots, les moucheurs sont à l’œuvre, depuis le bord ou en bateau. Grosse pression sur la rivière !! Mais un cadre toujours aussi grandiose

Dans la soirée, forcément, je retourne sur LE coup de la veille, plein d’espoirs 😊 Mais non, GROS capot !! Les poissons sont tanqués : ici aussi, les nombreux baigneurs et visiteurs de la journée les ont calés pour aujourd’hui.

Pour clôturer cette journée, on part se balader en famille sur les petits chemins de rando accrochés sur la colline qui sépare Missouri et Gallatin. On profite de la vue de dingue sur cette rivière Gallatin : je vois encore des remous, des courants, des méandres de rivière qui mériteraient un coup de ligne… Sans moi : je pars demain matin.

Rivière Gallatin, dans le Missouri Headwaters State Park
Gallatin river © Travelers & fish

Guide pratique

Il est où le coup ? Sont où les fishs ?

Le Montana en général, et Bozeman en particulier, sont des destinations de pêche reconnues. Pour ce secteur du sud du Montana, on pourra par exemple arpenter la rivière Yellowstone : entre la sortie du Parc à Gardiner et Livingston, la rivière est facilement accessible et agréable à pêcher (du bord... et en bateau aussi). A quelques km au nord-est de Three Forks se trouve le Missouri Headwaters State Park, où se rejoignent les rivières Jefferson (pas la plus réputée), Madison et Gallatin pour former le Missouri. Ce secteur est à visiter absolument. Avec un temps plus chaud au milieu de l'été, les locaux recommandent toutefois de pêcher ces rivières plus haut : par exemple en longeant la 191 au niveau de Big Sky pour la Gallatin. Ou en remontant la Madison au dessus d'Ennis, qui ressemble fort à un lieu de pèlerinage pour les moucheurs :-) [wpgmza id="63"]

Où acheter le permis / du matos de pêche ?

Pour les règles de pêche dans le Montana, consultez... Travelers & fish bien sûr !! Le prix du permis est élevé dans le Montana (comparé à certains Etats voisins) : 25$ pour 2 jours consécutifs, ou 56$ pour 10 jours par exemple. Dans ce secteur, le nombre de fly shop au km² est assez important, donc pas trop de souci pour trouver son permis :-)

Egalement à visiter dans le coin

Le sud du Montana est bien connu pour ses villages fantômes, et nous vous recommandons chaudement la visite de la ville-musée de Nevada-City. De plus, sur le chemin, à la sortie de la charmante Virginia-City, vous trouverez un petit réservoir pour faire pêcher les enfants : prises assurées !! [caption id="attachment_1544" align="alignnone" width="840"]Village fantôme de Nevada City Village fantôme de Nevada City © Travelers & fish[/caption]

Où dormir ?

Le camping de Three Forks est rudimentaire, un peu bruyant avec la route à proximité, mais reste ombragé et agréable. Le camping Koa proche de Pine Creek doit être un peu plus huppé, mais il est nécessaire de s'y prendre  en avance pour réserver... Sinon, beaucoup de motels partout, et même des lodges s'adressant aux pêcheurs dans cette région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.