Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Les petites mouchetées québécoises

Types de pêche : Truite et saumon. Destinations : Canada.
Le lac Saint-Jean - Québec

© Travelers & Fish - Le lac Saint-Jean, une véritable mer intérieure ...

Pour cette escapade familiale au Québec en 2013, le programme était chargé !! Arrivée à Montréal, visite des cousins sur les rives du lac Saint-Jean, découverte du Fjord du Saguenay, petit passage à Québec, et j’en passe… Le tout en 3 semaines, ce qui laissait quand même le temps de faire quelques sorties pêche 🙂

Le récit de Jac

C’est autour du Lac Saint-Jean au milieu du séjour que les opportunités de pêche furent les plus nombreuses. La pêche depuis les rives du lac ne m’a pas permis de rencontrer de ouananiche, malgré mes espoirs les plus fous. Seuls quelques dorés (de 20 à 30 cm) et quelques petites perches y ont croisé mon chemin. La pêche en bateau semblait plus indiquée pour la ouananiche ; le matériel emporté depuis la France n’était pas non plus idéal pour traquer ce saumon d’eau douce (Savagear Roadrunner de 2,10 en 4 brins pour la pêche au petit poison nageur/cuillère ; canne de rando Sert Bivouac de 3,40 m pour la pêche en appâts naturels sur les lacs principalement). Rétrospectivement, je me dis que même un gros poisson au bout de cette Sert ultrafine aurait pu me valoir une bonne montée d’adrénaline…

Parcours de pêche sur la rivière Ouiatchouaniche

L’un de mes meilleurs souvenirs pêche de ce voyage reste finalement la rencontre de la rivière Ouiatchouaniche qui serpente entre Sainte-Hedwidge et Roberval. Pas de saumon non plus sur ce petit cours d’eau, mais de sublimes truites mouchetées aux couleurs vives et combatives à souhait. À l’époque, je n’avais pas fait mes premiers pas à la mouche, l’essentiel de la prospection se fit donc à l’ultraléger. Le cœur de l’été ne semble pas être la saison idéale sur ces cours d’eau, mais nos hôtes, Serge, Ian et Gaétan, ont tout de même su me faire découvrir quelques-uns de leurs spots sur cette rivière. Si le parcours vers Sainte-Hedwidge (à la sortie amont du village, vers les terrains de sport) semble être bien pêché, les poissons sont présents et les mouchetées d’une trentaine de centimètres ne sont pas rares.

la rivière Ouiatchouaniche
© Travelers & Fish – La rivière Ouiatchouaniche

Juste au nord de Roberval, au niveau du boulevard Saint-Dominique, la rivière est tout simplement magnifique, les rapides alternants avec de jolis gouffres aux remous plus que prometteurs… Pourtant je n’y ai croisé que 2 saumons de fontaine de taille modeste sur une matinée de pêche, ce n’est pas normal ! Ces coups doivent abriter de jolies mémères, c’est certain !!

Pour les plus vaillants, on garera sa voiture sous le pont du boulevard Marcotte, et on remontera la rivière sur quelques kilomètres, entre des moustiques généreux et une végétation peu coopérative, pour trouver une rivière splendide qui semble préservée d’une pression de pêche trop excessive.

la rivière Ouiatchouaniche
© Travelers & Fish – La rivière Ouiatchouaniche

 

Guide pratique

Comment y aller ? Il est où le coup ? Sont où les fishs ?

Le lac Saint-Jean se trouve à environ 450 km au nord de Montréal . Roberval se situe au sud-ouest de cette mer intérieure.

Entre Roberval et Sainte-Hedwidge-de-Roberval (voire même plus en amont vers la Petite Chute), la rivière Ouiatchouaniche offre une vingtaine de kilomètres de berges proprices à la pêche, pour peu que le cours d’eau soit accessible.

Quelles techniques ?

J’étais à l’époque techniquement limité par le choix du matériel transporté, et par les techniques utilisées… Si je repartais aujourd’hui, ce serait avec la canne à mouche dans la valise. Et sur place, je casserais la tirelire pour une journée de guidage à coup sûr. Pas forcément sur cette rivière, mais plutôt sur le lac Saint-Jean pour essayer de rencontrer des ouananiches.

Où acheter le permis / du matos de pêche ?

Le Canadian Tire de Roberval est un passage obligatoire, notamment pour acheter son permis et trouver du petit matériel qu’on aura pas fait venir de France. Mais entendre un québecquois prononcer « Canadian Tire » une fois dans sa vie, voir les petites étoiles dans ses yeux, ça n’a pas de prix 🙂

Autres spots à prospecter à proximité

Impossible de lister les spots du Québec bien sûr… Mais une certitude et surtout un regret : celui de ne pas avoir pu me rendre sur « une rivière à saumon », par exemple en Gaspésie, ou même l’un des affluents du Saguenay… Même sans parler de saumon, le potentiel des rivières (et leur nombre) est assez impressionnant. Il y aura toujours un cours d’eau ou un lac à côté de son hébergement pour essayer de pêcher une paire d’heures…

Egalement à visiter dans le coin

Val-Jalbert (ses chutes, son village fantôme), le Parc national de la Ponte-Taillon sur le lac Saint-Jean, Tadoussac (à l’embouchure de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent)… Bref, une vie ne suffirait pas 🙂

Et à ne pas manquer en descendant vers Québec, le parc des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie et le Parc national de la Jacques-Cartier (avec sa rivière éponyme).

enfant sur les rives de la rivière Jacques Cartier
© Travelers & Fish – Dans le parc de la Jacques Cartier : la relève en action :)

Liens utiles

Pour vous familiariser avec la réglementation de la pêche au Québec, vous pouvez consulter notre fiche dédiée : Réglementation de la pêche au Québec.

Pour préparer au mieux pour votre voyage de pêche dans la région du lac Saint-Jean, vous pouvez contacter avant le départ la commune de Roberval, ou bien encore l’Association Chasse et Pêche Sieur de Roberval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *