Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

« The Big Fish » ou la pêche au Gabon

Types de pêche : Pêche en mer et Surfcasting. Destinations : Gabon.
pêche au gabon

© Julien De La Vega

La pêche au Gabon est synonyme de gros, voire très gros poissons !

L’interview de Julien

Une petite présentation s’impose ! Qui es-tu ?

Un pécheur lambda qui vit sa passion à 200%… Ce n’est pas facile tous les jours… Je pratique tous types de pêches depuis mon plus jeune âge. J’adore voyager et surtout partager… Je peux aussi bien prendre mon pied en péchant au coup, qu’en péchant un Marlin bleu sur un ensemble spinning. J’aime la Pêche.

Dans quel pays es-tu allé pêcher ? Et combien de temps ?

A Port-Gentil, au Gabon : j’y suis parti pour 1 mois de pêche et j’y suis resté 7 Ans.

Pointe Sud de l'embouchure d'Iguela
© Julien De La Vega, Pointe Sud de l’embouchure d’Iguela

Était-ce un voyage « spécial pêche » à l’origine ?

Oui à la base c’était un voyage spécial pêche. Et ça s’est vite transformé en déménagement. J’y ai trouvé du travail et je m’y suis installé.

Quel style pêche pratique-t-on au Gabon ? Quels poissons rencontre-t-on ?

Comme pour beaucoup de pécheurs, le Gabon est synonyme de Gros, voire très gros poissons, au lancé du bord. Dans les embouchures, les deux pieds dans le sable, de l’eau jusqu’aux genoux, un tarpon qui n’en finit plus sauter et qui finit, souvent, par se décrocher d’ailleurs. Le tarpon reste le poisson phare, même si on ne refuse pas les autres poissons (Capitaines, Carpes rouges, Carangues, Otolithes et autres).

pêche au gabon
© Julien De La Vega

Comment as-tu organisé ce voyage ?

Un ami y habitait, et y habite toujours. Il s’est occupé de toute la partie administrative pour l’obtention d’un visa touristique. Ce n’est absolument pas un pays touristique,bien qu’il en ait largement le potentiel. Mais visiblement ce n’est pas leur priorité, donc tout y est très compliqué. Ensuite, j’ai rencontré des gens par le biais d’autres gens… Et j’ai finalement réussi à aller pécher…

Quel matériel as-tu fait voyager ?

Je suis parti avec une canne à lancer 60Lbs et une canne surf casting 5m 150gr/500gr. Et tout le matériel qui va avec. À l’époque il n’y avait pas de magasin de pêche, donc on devait partir avec tout. Aujourd’hui il y a un petit shop qui s’appelle PSM. On y trouve quelques trucs, mais il y a souvent des ruptures. Le mieux reste de partir avec tout son matos.

Les Leurres incontournables :

  • SurfaceBull de chez Yozuri
  • SurfaceCruiser de chez Yozuri
  • Tailwalk de chez Gunz
  • StickShad de chez Sébile
  • Plug de chez Orion
  • Super Shad Rap de chez Rapala
  • Roosta de chez Halco
  • X-Rap Salt Water de chez Rapala
pêche au gabon
© Julien De La Vega

As-tu rencontré des difficultés pour pêcher ?

Oui beaucoup de difficultés. Très peu de spots de pêche sont accessibles en voiture. Sans 4×4 et sans bateau, on ne peut rien faire.

As-tu pris un guide de pêche ?

Non, petit à petit j’ai fait connaissance avec les locaux qui m’ont indiqué quelques endroits. Sinon j’ai beaucoup appris avec Gregory Tordjeman. C’est un Jeune Français qui est installé entre la France et le Gabon. Là-bas, il gère un hôtel qui s’appelle Le Tara-Mé (près du carrefour Leon Mba), et en France il a créé une application, FishFriender, dédiée à la pêche : c’est un super Carnet de pêche moderne. Grâce à lui j’ai appris énormément de choses, en très peu de temps (Spots, Techniques, etc.).

Quels sont les tarifs en vigueur sur les permis de pêche dans ce pays ?

J’ai entendu parler d’un permis de pêche, mais je ne l’ai jamais eu. Il parait qu’il y a des contrôles, je n’y ai jamais eu droit en 7ans. Et puis il faut rester réaliste, le Gabon est le genre d’endroit ou même si tu es en règle à 100%, bah tu as quand même droit à une contravention.

Où as-tu pêché ? Un spot à conseiller en particulier ?

L’essentiel du sujet ! J’ai péché à Ozouri, Olende, Iguela et Sette Cama pour les lieux de pêche les plus connus. Ces spots sont uniquement accessibles en bateaux depuis Port-Gentil. Certains sont également accessibles en voiture depuis Libreville, mais je ne le conseille pas, c’est très long. Une route qui reliera Port-Gentil à Ozouri et Olende est en construction.

À Port-Gentil, il y a deux spots assez intéressants à pécher du bord.

– Les palplanches du cap Lopez, du phare jusqu’au grillage d’accès interdit du Terminal pétrolier environ 1.5km (Surf Casting + Lancé).

– La ferme aux cochons sur la route du Cap Lopez. Demandez à un taxi il vous y emmènera (Surf Casting + Lancé).

Pointe Sud de l'embouchure de Olende au Gabon
© Julien De La Vega, Pointe Sud de l’embouchure de Olende
Eléphant de la réserve naturelle d'Iguela.
© Julien De La Vega, Éléphant de la réserve naturelle d’Iguela.

Le poisson est toujours au RDV au Gabon ?

Oui bien sûr. Chaque saison amène ses poissons. La saison des pluies favorise la pêche du bord (embouchure, lagunes, surf-casting) pour les tarpons, carpes rouges, capitaines, etc. Tandis que la saison sèche favorise la pêche en bateaux à la traîne ou en dérive aux vifs (Sailfish, Wahou, Coryphene, Marlin bleu, etc. ).

Baïne au nord de l'embouchure d'Iguela au Gabon
© Julien De La Vega, Baïne au nord de l’embouchure d’Iguela
pêche au gabon
© Julien De La Vega

Pêches-tu en no-kill ? Ou gardes-tu les poissons pour les manger ?

Le no kill… Très bonne question. Pour moi le no-kill est trop radical. Quand on est en bivouac pour plusieurs jours, on s’alimente essentiellement de notre pêche, et on y prend beaucoup de plaisir. Même si quelques fois il est un peu croustillant de sable (LOL) ! Je ne me sens pas concerné quand on me parle de no-kil, je préfère parler de Catch and Release. Il est très difficile de relâcher dans de bonnes conditions tous les poissons péchés. Par exemple un barracuda qui a avalé un leurre est très difficile à décrocher, au risque d’y laisser des doigts, j’en garde encore des cicatrices. En bref, dans la mesure du possible je relâchais le poisson attrapé (environ 90% de mes prises), sinon je le consommais ou le donnais à la population locale.

Des contacts utiles

Si vous passez un peu de temps à Libreville, vous pouvez voir avec Damien Zissman, c’est un très bon guide de pêche. (ici sa page Facebook)

Et si vous voulez aller sur le camp de pêche de Louango à Iguela, vous pouvez contacter Mathieu Msellati. (ici sa page Facebook)

Ils sont où les fish ?

Les embouchures

Le spot de Port-Gentil

Merci à  Julien d’avoir partagé avec nous ses aventures gabonaises.


pêche au gabon
© Julien De La Vega
Embouchure d'Iguela
© Julien De La Vega, Embouchure d’Iguela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *