Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Islande

Skogafoss

© Malicyel - Un pied dans les Nuages - Skogafoss

Cette île isolée de l’atlantique nord, située entre la Norvège et le Groenland, est une destination de pêche très prisée. Le tourisme y est très développé, que ce soit pour la pêche au saumon, à la truite, ou pour la pêche en mer.

Sur cette île volcanique, il est tout à fait possible de partir à l’aventure pour pêcher seul au milieu de nulle part et sous un climat atypique.

Généralités sur réglementation

En Islande, la plupart des rivières et plans d’eau appartiennent à des propriétaires privés qui détiennent les droits de pêche. Ces propriétaires se regroupent souvent au sein d’une association qui élabore sa propre réglementation, tout en respectant un cadre général.

En conséquence, les règles de pêche sont spécifiques pour chaque cours d’eau, voire portion de rivière. Il est donc très difficile de trouver des informations sur la toile avant le départ, pour les types de permis disponibles sur place et leur prix, sur les techniques de pêche autorisées…

Un cadre général est toutefois fixé par l’État. Par exemple, la pêche du saumon en Islande ne peut s’exercer que du 20 mai au 30 septembre de chaque année (sachant que quelques rivières peuvent rester ouvertes jusqu’en octobre). Toutefois, les rivières ne peuvent rester ouvertes à la pêche que 105 jours par an sur cette période : chaque club de pêche décide donc des périodes d’ouverture en fonction de ce cadre global.

La période de pêche pour la truite de mer et l’omble chevalier est comprise entre le 1er avril et le 10 octobre.

Concrètement, les permis sont généralement chers (surtout pour la pêche du saumon). La pression de pêche sur certaines rivières à saumon peut être forte ; mais il est également possible de trouver des rivières peu fréquentées pour la pêche à la truite.

Désinfection du matériel

Des mesures strictes de désinfection du matériel sont imposées aux visiteurs étrangers. Pour utiliser son matériel en Islande, il est impératif de l’avoir désinfecté au préalable selon certaines préconisations. Les équipements doivent être immergés dans une solution désinfectante puis séchés correctement (des exemples de solutions sont proposés sur différents sites Internet).

Un certificat de désinfection délivré par un cabinet vétérinaire peut être accepté à l’aéroport ; mais la désinfection peut également se faire à l’aéroport Keflavik : se renseigner avant le départ.

Des informations utiles pour nettoyer son matériel sont par exemple disponibles sur angling.is ou sur cette page de Mast (Icelandic Food and Veterinary Authority).

Kirkjufell - montagne islandaise
© Malicyel – Un pied dans les Nuages – Kirkjufell

Où pêcher

Voici une liste de sites qui proposent chacun de nombreux parcours. En fonction des parties géographiques de l’île qu’on souhaite visiter et du type de poisson recherché, il est ainsi possible de cibler différentes rivières listées dans les liens ci-dessous.

Une quinzaine de parcours sont à découvrir sur Iceland angling, que ce soit pour pêcher le saumon, la truite de mer, l’omble et la truite. Il est précisé pour chaque cours d’eau : les dates d’ouverture, les caractéristiques des cours d’eau et le matériel de pêche à utiliser (voire même une sélection de mouches à privilégier).

Des informations sont également à aller chercher du côté de anglingiceland, concernant une trentaine de rivières pour le saumon, huit rivières pour la fario, et cinq pour l’omble. Pour chaque portion, vous trouverez des informations sur le parcours, les types et conditions de pêche, de nombreuses photos d’illustrations, et de nombreux contacts pour pouvoir organiser votre partie de pêche en fonction de chaque cours d’eau.

Le site www.angling.is (fédération des associations des propriétaires de rivière islandaise) recense les différentes rivières où trouver des saumons et des truites (lac ou rivière). Les rivières y sont classées selon différentes zones géographiques (côte est, côte nord-est, côte nord-ouest, côte sud-ouest, côte sud-est, côte ouest, péninsule Vestfirdir). Pour la plupart de ces rivières ou plans d’eau, de précieuses informations sont proposées : le nombre de saumons capturés chaque année, les contacts pour se procurer le permis de pêche, s’il est possible de dénicher un hébergement à proximité, etc. …

Le site Reykjavik Angling Club propose des informations concrètes sur trois parcours à saumon et une rivière à truite : localisation, saison de pêche, nombre de cannes autorisées sur chaque parcours, nombre moyen de prises de saumon annuel. Des cartes des rivières intéressantes sont à consulter.

Le Lax-A Angling Club organise des voyages de pêche dans plusieurs pays, dont l’Islande, avec près de 20 rivières proposées, que ce soit pour le saumon ou la truite.

L’Angling Club Strengur gère les rivières Sela et Hofsa au nord-est de l’île. Le site de ce club décrit les conditions de pêche sur ces 2 rivières, propose des photos et des cartes des parcours gérés.

Cette page du site FishPal recense des informations précises pour une cinquantaine de rivières, localisables aisément sur une carte de l’Islande. Pour chacune des rivières : dates d’ouverture, périodes propices pour la pêche, description des parcours, contacts utiles pour joindre les gestionnaires.

Il est possible d’acheter des permis de pêche pour une trentaine de lacs sur veidikortid. Cette carte de pêche d’une quarantaine d’euros permet d’avoir accès à ces lacs pour une année. Pour chaque plan d’eau, le site donne de nombreuses informations très précises : localisation, méthodes de pêche autorisées, saisons d’ouverture, poissons présents, avec de nombreuses photos et une carte du coin.

GoFishing propose également des informations (et photos) pour la pêche sur une vingtaine de rivières ou lacs du pays (saumon, truite, truite de mer, omble chevalier).

Les saisons de pêche

Pour pêcher la truite, la meilleure saison s’étend d’avril à juillet.

Les premières remontées de saumon atlantique ont généralement lieu en juin. Le mois de juillet est propice à la pêche de ce poisson, qui peut durer jusqu’au mois d’août.

La pêche de la truite de mer peut débuter en avril, mais la meilleure période commence fin juillet jusqu’à octobre.

La saison de l’omble chevalier s’étire entre mai et septembre, la période la plus propice allant de fin juillet à août.

La Jökulsárlón
© Malicyel – Un pied dans les Nuages – La Jökulsárlón

Ils parlent de l’Islande…

  • Sur son blog Un pied dans les Nuages, Malicyel détaille son circuit en Islande, entre cascades enchantées, phoques et aurores boréales… un grand bol d’air et de plaisir !
  • Manue et Seb parlaient de faire ce voyage depuis des années sans jamais passer à l’acte, et puis un jour, au détour d’une conversation, l’Islande revient sur le tapis, et les voilà partis. Tant mieux pour nous, car leurs photos sont splendides ! C’est sur Miles & Love
  • Et pour ceux qui seraient tentés par un voyage en famille en Islande, je vous conseille de jeter un œil au blog de Johanne, Grandir en Voyageant.
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été gracieusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.