Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Aragon

rio cinca

© Travelers & Fish - Rio Cinca

L’Aragon, l’une des plus grandes communautés autonomes d’Espagne, est frontalière avec la France, au sud des Hautes-Pyrénées. Paysages de haute montagne, vallées verdoyantes ou quasi désertiques se côtoient dans cette région divisée en 3 provinces, qui portent le nom des 3 principales villes : Huesca, Saragosse et Teruel.

Les truites sont présentes sur de nombreux cours d’eau aragonais ; le barrage de Mequinenza (« mer d’Aragon »), situé sur l’Ebre à proximité de la Catalogne, est également une destination de pêche très prisée, reconnue pour ses populations de black-bass, de silure, de sandre et de perche.

Généralités sur la réglementation

L’ensemble de la réglementation applicable est téléchargeable sur le site du Gobierno de Aragon. Les principales informations sont à lire en particulier sur ce document : « Le pesca en Aragon — temporada 2020 ».

La pêche en Espagne présente plusieurs particularités. La plupart des cours d’eau sont en effet divisés en différentes catégories : parcours de pêche intensive, parcours de haute montagne, zones à cyprinidés… mais aussi les fameux « cotos ». Il existe différents types de cotos, et il convient de connaître précisément les règles de pêche sur chaque parcours, pour chacune des rivières !!

Les autorités espagnoles ont développé un système de carte, uniformisé à l’échelle du pays : des cartographies sont proposées pour chaque région. La carte dédié à l’Aragon est à consulter ici : MyFishingMaps.

Carte du rio Aragon

Exemple du rio Aragon aux alentours de Jaca :

Voici un zoom sur le Rio Aragon et ses affluents à l’aval immédiat de Jaca, avec un exemple des différentes catégories de parcours que l’on peut rencontrer en Aragon :

  • Le Rio Gas, affluent de l’Aragon qui s’écoule juste au sud de Jaca, est classé « libre zona truchera (captura y suelta) », en vert foncé : c’est donc une zone libre abritant majoritairement des truites, où les poissons doivent être remis à l’eau ;
  • Le secteur en bleu clair sur la Rio Aragon, juste au nord de Jaca est classé « libre zona truchera (extractivo) », on peut donc y prélever du poisson ;
  • Juste en aval de ce parcours, en bleu foncé, se trouve un « coto deportivo» : ces parcours sont parcours gérés totalement ou partiellement par des sociétés de pêche fédérées dans la Fédération Aragonaise de Pêche. Des règles spécifiques s’appliquent sur ces parcours. Pour y pêcher, il est nécessaire de se procurer le permis de pêche délivré par la société de pêche qui gère le parcours ;
  • Le rio Lubierre en rouge est classé en réserve de pêche (« vedado »).

On peut aussi trouver sur d’autres secteurs des « cotos sociales captura y suelta » et des « cotos sociales regimen extractivo ». Les cotos sociales sont des parcours gérés directement par l’administration de la Communauté Autonome de l’Aragon : pour y pêcher, il est nécessaire d’avoir un permis spécifique. Sur les cotos « captura y suelta », il est donc obligatoire de remettre les poissons à l’eau.

Rio Aragon
© Travelers & Fish — Rio Aragon

Le Gouvernement de l’Aragon propose sur cette page « como pescar » les principales informations utiles sur les techniques de pêche autorisées en fonction des parcours.

Sur la plupart des cours d’eau « déclarés habités par la truite », il est seulement autorisé de pêcher avec des appâts artificiels (cuillère, poisson-nageur, mouche) qui disposent d’un hameçon simple sans ardillon. A noter qu’il est également interdit de lester les lignes (sauf les mouches).

L’utilisation d’appâts naturels est interdite sur tous les cours où le poisson doit être remis à l’eau et sur les eaux de haute montagne. Sur les cours d’eau où l’utilisation d’appâts naturels est autorisée, il faut utiliser des appâts de la faune autochtone, comme, par exemple, des vers de terre, des grillons ou sauterelles (un hameçon simple sans ardillon également, avec une ouverture supérieure à 7 mm et une longueur supérieure à 2 cm).

Sur les cours d’eau autorisés, il est possible de prélever 3 truites par jour et par pêcheur : poissons compris entre 21 et 25 cm, ou d’une taille supérieure à 60 cm.

A noter par ailleurs que l’utilisation de semelles en feutre est interdite pour la pêche en Aragon, afin d’éviter la propagation de différentes espèces exotiques.

Pêche sur Mequinenza
Mequinenza © Turismo de Aragón

Permis de pêche en Aragon

Il est nécessaire dans un premier temps de se procurer la licence de pêche permettant de pêcher en Aragon, qui coûte 11,51 €. Il est possible d’acheter sa licence en ligne ici.

Lorsqu’on souhaite pêcher sur des cotos, il faut ensuite se munir d’un permis spécifique.

Pour les étrangers le prix du permis pour les cotos sociales est par exemple de 16€18 la journée (4 €75 pour les cotos sociales avec remise à l’eau des poissons). Voici pour information à quoi ressemble le permis de pêche pour les cotos sociales.

Pour les cotos deportivos, des informations utiles sont à retrouver sur ce document fourni par le Gouvernement de l’Aragon, notamment le nom des différents cotos, leur localisation, les endroits où se procurer le permis et le nom de la société qui collabore avec le fédération de pêche (ces informations datant de 2019, il convient de se renseigner sur place pour être certain qu’il n’y a pas eu de modification depuis).

Saisons de pêche

Sur les « eaux déclarées habitées par la truite » où le prélèvement de poisson est autorisé, la pêche est ouverte du 3ème samedi de mars au 31 août. Il faut tenir compte des « días hábiles » : sur ces parcours, la pêche est fermée les mercredis et les jeudis (sauf sur certains cotos deportivos, les tronçons de « pêche intensive » et le cours principal du rio Noguera Ribagorzana).

Sur les parcours avec remise à l’eau des poissons, la pêche est ouverte du 3ème samedi de mars au 15 octobre (pas de jours de fermeture, sauf exception sur certains cotos deportivos).

La pêche en montagne est ouverte du 1er juin au 31 août sur les cours d’eau où on peut prélever du poisson (fermeture le 15 octobre sur les parcours où il faut remettre le poisson à l’eau en montagne également).

Pour les « eaux cyprinicoles », la pêche est ouverte toute l’année (remise à l’eau du poisson entre le 15 avril et le 15 juin).

C’est cette page « cuando pescar » proposée par le Gouvernementqui résume toutes les informations utiles liées aux dates d’ouverture de la pêche.

Village de Boltaña (Aragon) et rio Ara
© Travelers & Fish —Le rio Ara en contrebas du village de Boltaña

Informations utiles pour pêcher en Aragon

Le Gouvernement aragonais liste les espèces de poissons protégées : l’écrevisse à patte blanche et le blennie fluviatile sont par exemple en danger d’extinction ; le chevesne et la loche franche (barbatula barbatula) sont considérés comme « espèces vulnérables » ; l’anguille européenne est classée comme « espèce d’intérêt spécial ».

Certaines espèces de poissons sont par ailleurs considérées comme non indigènes ou exotiques. Les espèces suivantes sont ainsi répertoriées dans le Catalogue Espagnol des Espèces Exotiques Invasives, et suite à leur capture sur certains secteurs, ces poissons doivent être sacrifiés « in situ » et éliminés du milieu naturel : omble de fontaine, silure glane, sandre, perche commune, ablette, gardon, rotengle, poisson-chat (Ameiurus melas), brochet (Esox lucius), perche-soleil (Lepomis gibbosus) et écrevisse de Louisiane. C’est l’annexe XII du plan de pêche d’Aragon qui détaille où il est possible de ralâcher ces espèces.

Trois autres espèces de poisson sont classées dans ce Catalogue Espagnol des Espèces Exotiques Invasives, mais dans tous les endroits où leur pêche est permise, les poissons doivent être relâchés : truite arc-en-ciel, carpe commune, black-bass (selon les recommandations du Gouvernement d’Aragon, à consulter sur cette page). Attention : la loi espagnole sur le patrimoine naturel et la biodiversité est en cours de modification ! Avant de pêcher l’une de ces 3 espèces, il est vivement conseillé de se renseigner auprès des autorités locales pour tenir compte d’éventuelles évolutions réglementaires.

A noter que si le poisson rouge (Carassius auratus) n’est pas classé dans ce catalogue des espèces invasives, dans toutes les eaux où sa pêche est autorisée, il doit être sacrifié « in situ » et éliminé du milieu naturel.

Les autorités locales informent par ailleurs de la présence de la moule zébrée (Dreissena polymorpha) sur la plupart des cours d’eau de la région. Des protocoles de désinfection des équipements, matériels, embarcations sont proposés ici par la Confédération Hydrographique de l’Ebre.

La Fédération Aragonaise de Pêche dispose de son site Internet. Des pages à parcourir absolument, surtout pour disposer d’informations sur les cotos deportivos (avec possibilité d’acheter des permis en ligne).

Le site lospirineos.info propose des informations générales sur la pêche, ainsi que des précisions sur les différents parcours (vérifier toutefois de l’actualisation de ces données avant le départ).

Non loin de l’Aragon, d’autres territoires sont à découvrir pour pêcher la truite. Retrouvez sur ces publications de Travelers & fish des informations sur les règles de pêche à connaître pour pêcher en Catalogne, et aussi des conseils et informations pratiques pour aller pêcher en Andorre.

On continue de parler de l’Aragon…

Rio Cinca
Le Rio Cinca

Récits de pêche (en Catalogne)

Pêche à la mouche sur le rio Ter en Catalogne

 

Dernière mise à jour de l’article effectuée le 22.03.20.

Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Toutes les photographies sont notre propriété exclusive.

Sed suscipit quis, justo id consectetur id Praesent