Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Idaho

Snake River

© Delphine & JP, Lost In USA, la Snake River

Situé au nord-ouest des États-Unis entre les états, très réputés, du Montana, du Washington et de l’Oregon, l’Idaho dispose également de nombreux atouts pour les pêcheurs voyageurs.

La nature occupe une place de choix, avec des paysages préservés diversifiés : de nombreuses forêts, des canyons, les montagnes Rocheuses, le parc du Yellowstone. Et des rivières mythiques vous attendent : Henrys Fork, Snake River, Clearwater River…

Généralités sur la réglementation

 La réglementation de pêche pour la période 2016-2018 peut se consulter sur le site du Department of Fish and Game de l’Idaho. Le guide de pêche sur cette période peut notamment s’y télécharger.

Pour préparer efficacement vos parties de pêche dans l’Idaho, appuyez-vous sur le guide en suivant ces étapes : trouver la région de l’Idaho dans laquelle vous prévoyez de pêcher, vérifiez les dates d’ouverture pour cette région, puis trouvez les tailles limites de capture et les quotas de prises associés. Enfin, regardez si le cours d’eau convoité fait l’objet de réglementation spécifique (auquel cas prendre connaissance des règles spéciales de cette rivière).

Exemple de la Upper Snake Région

La réglementation spécifique pour cette région se consulte ici. Une carte sommaire présente les principaux cours d’eau. Sauf règles spéciales de cette région, toutes les eaux sont ouvertes toute l’année.

La réglementation générale de cette « région » fixe notamment ces quotas journaliers de capture :

  • 6 truites (toutes espèces combinées de fario, « golden trout », cristivomer, ombre arctique, truite arc-en-ciel, cutthroat et tiger trout – exception pour l’omble de fontaine et l’omble à tête plate) ;
  • 6 blacks Bass (combinés largemouth et smallbouth) ;
  • 25 ombles de fontaine ;
  • 15 kokanee ;
  • 2 « tiger muskie », de taille supérieure à 40 pouces = 1 m (c’est le croisement hybride entre un brochet « northern pike » et un « muskellunge », généralement stérile) ;
  • Remise à l’eau obligatoire des bull trouts (omble à tête plate = salvenius confluentus) ;
  • Remise à l’eau obligatoire des esturgeons.

Une cinquantaine de cours d’eau ou plans d’eau font l’objet de réglementation spécifique, concernant par exemple des dates d’ouverture/fermeture, les limites de prise et quotas ou les techniques de pêche autorisées…

Un croquis détaille par ailleurs les différentes sections de la Henrys Fork, qui fait l’objet de nombreuses réglementations différentes selon les secteurs.

La réglementation de pêche fait le distinguo entre 7 régions différentes : Panhandle, Clearwater, Southwest, Magic Valley (avec une page dédiée à la Silver Creek), Southeast, Upper Snake et Salmon Region.

Pêche du saumon et du Steelhead

Les pêcheurs de saumon anadromes et/ou de Steelhead doivent avoir une licence de pêche ET un permis pour le saumon et/ou le Steelhead (Cf plus bas).

Ce tableau permet de savoir à quelles dates et sur quelles rivières on peut espérer croiser la route de ces différentes espèces.

Source © Department of Fish and Game de l’Idaho

À chaque prise de saumon adulte (24 pouces, soit 61 cm ou plus) ou de Steelhead (20 pouces, soit 51 cm ou plus) – lorsque le poisson est gardé, le pêcheur doit cocher le permis, en précisant notamment la date et sur quel « code d’emplacement de rivière » il se trouve (une carte spécifique permet de le déterminer).

Sur certaines rivières, des tailles maximales sont fixées pour l’ouverture entre la hampe et la pointe de l’hameçon.

Vigilance sur certaines rivières à la frontière de plusieurs états. Par exemple la Snake River entre l’Idaho, l’Oregon et le Washington : un schéma explique quel permis on doit posséder en fonction de sa position de pêche sur la rivière.

Steelhead

Les Steelheads dont la nageoire adipeuse est intacte doivent être relâchés.

Source © Department of Fish and Game de l’Idaho

Une partie de la brochure de pêche de l’Idaho décrit les règles de pêche pour la pêche au saumon et au Steelhead : le tableau page 41 du guide détaille les dates d’ouverture de la pêche au Steelhead pour chaque rivière, ainsi que pour chaque saison les limites de prise quotidienne et les limites de possession.

Cette page du Department of Fish and Game propose des comptes rendus réguliers pour la pêche du Steelhead : présences et captures de poisson selon les secteurs de pêche par exemple pour certaines périodes. Des statistiques sont également publiées sur le nombre de Steelheads recensé au niveau du barrage de Bonnevile et de Lower Granite (Snake river) (avec également les chiffres de 2015 et une moyenne des 5 dernières années).

Au fait, c’est quoi un Steelhead ? Le Departement of Fish and Game nous éclaire : comportement du poisson, saisons de présence, techniques de pêche…

Chinook

Le Department of Fish and Game propose des informations spécifiques sur la pêche du saumon chinook : saisons d’ouverture pour chaque rivière, taille limite de capture et limite de possession. Une vingtaine de portions de rivières sont ainsi détaillées, avec une carte illustrant chacune d’entre elles.

Avant le 1er septembre de chaque année, un saumon Chinook avec la nageoire adipeuse intacte doit être relâché. Les pêcheurs doivent se renseigner auprès des autorités locales pour savoir si les saumons chinook et coho à nageoire adipeuse intacte peuvent être prélevés à partir du 1er septembre de chaque année.

Les statistiques 2016 sur les prises de chinook sur chaque rivière sont aussi publiées (avec des ratios heures de pêche/nombre de prises).

Sockeye

En 1991, le sockeye était considéré comme une espèce en danger dans l’Idaho. Un programme de réintroduction du sockeye a été entrepris, qui commence à porter ces fruits. Sur cette page, des informations sont proposées sur les remontées et la présence de sockeye sur certains parcours.

Le Department of Fish and Game de l’Idaho propose par ailleurs sur cette page des photos et illustrations permettant au pêcheur de pouvoir différencier plus facilement les saumons chinook, coho et les Steelhead.

Permis de pêche

Le prix de la licence pour la saison de pêche s’élève à 98,25 $ (291,25 $ pour 3 ans). La licence journalière coûte 12,75 $ (possibilité de payer 6 $ pour chaque jour supplémentaire consécutif).

Les pêcheurs de saumon anadromes et/ou de Steelhead doivent avoir une licence de pêche ET un permis pour le saumon et/ou le Steelhead.

La licence de 3 jours de pêche pour le saumon/steelhead coûte 37,50 $ (cette licence inclus la licence de pêche générale de 3 jours).

Le permis annuel pour le saumon et le Steelhead en coûtera 98,25 $ (licence générale) + 25,75 $ (permit saumon/Steelhead).

(tous ces tarifs pour les non-résidents de plus de 18 ans)
Les permis peuvent s’acheter en ligne ici.

Autres infos utiles

Des informations sont proposées par les autorités locales concernant la pêche sur la glace : idées de spots par région, rappels de sécurité, équipement et quelques rappels de règlement.

Des croquis et illustrations permettent par ailleurs de faciliter l’identification des poissons.

A savoir : lorsque l’on attrape un poisson marqué (« tagged fish »), il convient de le signaler par téléphone aux autorités : numéro de la marque, endroit et date de la prise, espèce, taille du poisson.

Ils parlent de l’Idaho…

  • Delphine et Jean-Philippe sont fous amoureux des USA, et le crient sur tous les toits et surtout sur le blog Lost In USA. Ils vous y donnent même l’adresse de la plus belle terrasse de l’Idaho.
  • Vous trouverez également quelques infos sur le blog de Mathilde. Mais, si l’Idaho est un état couru des pêcheurs, il l’est moins des voyageurs. 🙂
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été gracieusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.