Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Maine

plage Acadia National Park

© Isabelle – Let us Go / Acadia National Park

État situé au nord-est des États unis, au sud du Québec, ce territoire propose des terrains de pêche variés et poissonneux. La plupart des espèces de poisson d’eau douce recherchées pour la pêche sportive sont présentes (même si la pêche du saumon est interdite dans cet état). Le Maine dispose également d’un linéaire intéressant de côtes sur la façade Atlantique.

Généralités sur la réglementation

La brochure de pêche 2017 du Maine se télécharge ici sur le site du Maine Department of Inland Fisheries & Wildlife.

Pour préparer sa partie de pêche, il convient de consulter la page 3 du document pour prendre connaissance de la réglementation générale (saisons d’ouverture, nombres de prises et tailles limites de capture en particulier). Des lois de pêche spéciale sont ensuite listées dans la brochure pour certains cours d’eau et plans d’eau classés par ordre alphabétique. Avant de se rendre au bord de l’eau, il est donc nécessaire de vérifier si l’endroit où l’on souhaite pêcher fait l’objet d’une réglementation spécifique, ou si la réglementation générale s’applique.

Saisons d’ouverture (réglementation générale)

Pour les rivières et ruisseaux :

  • du 1er avril au 15 août : cours d’eau soumis à la réglementation générale ouverts ;
  • du 16 août au 30 septembre : la pêche en rivière et ruisseaux est restreinte à l’utilisation de mouches ou leurres artificiels uniquement. Le nombre de prises est limité à un poisson par jour, pour les truites, cristivomers et ouananiches ;
  • du 1er octobre au 31 mars : les rivières et cours d’eau sont fermés à la pêche.

Les tailles limites de capture et le nombre de prises maximum (réglementation générale)

  • 5 ombles de fontaine (plus de 15,24 cm) – exception : « seulement » 2 truites mouchetées dans les lacs et étangs de la South Region (cf. page 4 de la brochure pour la délimitation sud/nord),
  • 2 ouananiches (saumon atlantique d’eau douce – 35,56 cm minimum en lacs ; captures comprises entre 35,56 cm et 63,5 cm pour les rivières et ruisseaux),
  • 2 cristivomers (45,72 cm),
  • 2 truites farios (35,56 cm minimum en lacs ; captures comprises entre 15,24 cm et 63,5 cm pour les rivières et ruisseaux),
  • 2 truites arc-en-ciel (30,48 cm pour les lacs ; 15,24 cm en rivière),
  • 2 black-bass (25,4 cm, seulement un pouvant excéder 35,56 cm),
  • 1 bar rayé (71,12 cm),
  • 25 anguilles américaines (22,86 cm).

Le saumon atlantique est classé comme espèce en voie de disparition, sa pêche est interdite dans le Maine.

Différencier les espèces

Des informations sur les espèces de poisson présentes dans les eaux du Maine sont proposées sur le site du Department of Inland Fisheries & Wildlife : species information. L’objectif est souvent de pouvoir différencier les poissons.

La brochure 2016 de la pêche dans le Maine proposait par ailleurs 2 schémas : l’un afin d’aider les pêcheurs à faire la différence entre saumon atlantique et truite fario.

dessins permettant de différencier saumon et truite
Source © Maine Department of Inland Fisheries & Wildlife

 

L’autre schéma expliquait les différences entre 3 espèces de brochets :

dessin permettant de différencier 3 espèces de brochet
Source © Maine Department of Inland Fisheries & Wildlife

Il est en effet fortement conseillé de prélever les « northern pike » et les « muskellunge » et de ne pas les relâcher dans l’eau vivants. Il s’agit de poissons qui ont été introduits dans les eaux du Maine, au contraire du « Chain Pickerel » qui est originaire de cet État.

Permis de pêche

Pour les personnes de plus de 16 ans qui ne sont pas citoyens des États-Unis, le prix annuel du permis est de 84 $. D’autres permis sont aussi proposés sur de plus courtes périodes : 15 jours (47 $), 7 jours (43 $), 3 jours (23 $) et 1 jour (11 $).

Il est possible d’acheter sa licence en ligne : ici.

Liens et infos utiles complémentaires

Consommation des poissons

Le guide de pêche du Maine propose des recommandations pour la consommation du poisson. Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants de moins de 8 ans ne doivent pas manger de poisson qui a été pêché dans le Maine (excepté omble de fontaine et ouananiche : un repas par mois). Les autres adultes et enfants de plus de 8 ans peuvent manger 2 repas par mois à base de poisson issus des eaux du Maine (excepté omble de fontaine et ouananiche : 1 repas par semaine).

Certains poissons attrapés dans les eaux du Maine peuvent être contaminés par la présence de mercure, de PCB, de dioxine ou de DDT. Le tableau page 68 du guide détaille les conseils de consommation pour différentes rivières de l’État (pour certaines d’entre elles, il ne faut manger aucun poisson).

Spots de pêche

Des informations complémentaires sont disponibles sur les « opportunités de pêche », et un guide spécifique peut être téléchargé : pour 7 différentes régions de l’État, des lacs sont listés, avec pour chacun d’entre eux des informations par exemple sur la profondeur et la superficie du lac, les espèces présentes, certaines conditions d’accès… Les rivières et cours d’eau sont également présentés dans ce guide.

Le site Visit Maine propose une description générale de la pêche dans le Maine, et redirige vers certains liens intéressants : carte interactive à la recherche de guides locaux, articles sur certains spots de pêche renommés…

Pêche en mer

Pour la pêche en mer, se renseigner auprès du Department of marines resources du Maine.

Des informations détaillées sont par exemple données pour aider les pêcheurs à chercher des spots de pêche le long des côtes du Maine.

Des fiches descriptives de poissons de mer sont également proposées.

Acadia National Park
© Isabelle – Let us Go/Acadia National Park

Ils parlent du Maine…

  • Un jour, Isabelle a mis les pieds au Québec et elle a adoré, après elle a commencé à arpenter les USA, et elle s’est passionnée pour ce pays, et pour l’Utah en particulier. Le Maine était sur sa route, alors elle nous l’a raconté, c’est là : Let’s Go
  • Mathilde a débarqué à Boston en 2011, elle ouvre un blog pour simplement raconter son quotidien… cinq ans, le Blog de Mathilde a bien grandi et c’est une mine d’or si vous souhaitez visiter le nord-est des USA.
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été gracieusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.