Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Montana

Lake Sherburne

© Delphine & JP, Lost In USA, Lake Sherburne

Territoire disposant d’un riche patrimoine halieutique et d’une importante densité de rivières, le Montana est reconnu comme une destination pêche exceptionnelle. D’une superficie supérieure à la moitié de la France, cet état frontalier du Canada n’est pourtant peuplé que d’un million d’habitants…

Un paradis pour le pêcheur, et un tourisme pêche très développé sur ses nombreuses et mythiques rivières : Bighorn River, Madison River, Missouri River, Yellowstone River…

Généralités sur la réglementation

La réglementation de pêche pour 2017 peut se consulter ici. Le guide de pêche sur cette période peut notamment s’y télécharger.

Le Montana Fish, Wildlife & Parks divise cet Etat en 3 régions pour lesquelles des réglementations sont définies : Western District, Central District et Eastern District.

carte du Montana
Source © Montana Fish Wildlife & Parks

Exemple pour le Central District

Sont concernées par exemple Bighorn River, Madison River, Missouri River, Smith River, Yellowstone River.

Les lacs et réservoir sont ouverts toute l’année (sauf exceptions décrites dans les réglementations particulières).

Voici les principales limites de possession et limites de prise quotidienne :

–       Combinaisons de truites, dont fario, arc-en-ciel, golden trout, cutthroat et ombre arctique :

  •  Lacs et réservoirs : 5 prises quotidiennes (10 en possession), incluant le cutthroat ;
  •  Rivières : limite de 5 prises quotidiennes (= possession), seulement un poisson de plus de 18 pouces (45,72 cm), seulement 1 des 5 poissons peut-être un cutthroat.

Tout ombre arctique doit être relâchée immédiatement en rivière

–       20 ombles de fontaine (limite journalière et de possession)

–       3 cristivomers (idem)

–       5 bass (idem)

–       5 lottes (idem)

–       10 saumons (Kokanee et Chinook – idem)

–       10 brochets (northern pike – idem)

–       1 tiger muskie (idem – doit mesurer plus de 40 pouces = 101,6 cm)

–       « channel catfish » : 10 prises quotidiennes (20 en possession)

–       Tout esturgeon blanc doit être immédiatement relâché : espèces en voie de disparition ; toutes les eaux sont fermées pour la pêche de l’esturgeon blanc.

À noter que sur les rivières et ruisseaux, 1 seule canne est autorisée, munie de 2 hameçons maximum ; sur les lacs et réservoir, 2 cannes sont autorisées, munies chacune de 2 hameçons maximum.

L’utilisation d’appâts vivants (par exemple les vers, reptiles, insectes, asticots, écrevisses) est autorisée dans toutes les eaux qui ne doivent pas être pêchées uniquement avec des leurres artificiels.

De nombreux cours d’eau ou plan d’eau de chaque région font l’objet de règles spéciales qui peuvent concerner les dates d’ouverture, les tailles limites de capture, les quotas journaliers, etc. Ces parcours sont listés dès la page 58 de la brochure de pêche (pour le Central district), dans la section « exceptions aux règles de pêche générales ».

Des croquis explicatifs sont proposés pour les rivières Beaverhead, Big Hole, Bighorn, Madison, Missouri, Smith, Yellowstone, en complément des règles spécifiques détaillées pour ces rivières.

Autres Spécificités

À savoir : dans le Western District, la réglementation générale de la région stipule que sur les cours d’eau la pêche est ouverte du 3e samedi de mai au 30 novembre (sauf exception).

D’autres spécificités concernent également les limites de prise et de possession qui peuvent varier d’une région à l’autre. Par exemple pour le cristivomer : le Western district autorise 20 prises journalières (et 40 en possession), tandis que le Eastern district n’autorise que 3 prises quotidiennes (6 en possession).

Le Western district autorise par ailleurs 20 prises quotidiennes de saumon Kokanee (40 en possession), contre « seulement » 5 prises journalières pour le Eastern district (le double en possession).

À noter que toutes les eaux du Western district sont fermées pour la pêche aux ombles à tête plate (bull trout – sauf exceptions annexées à la réglementation générale). Le document spécifique « bull trout fishing regulations » téléchargeable ici précise les conditions de pêche possible de ce poisson.

La réglementation détaille les 10 espèces de poisson qui peuvent être utilisées comme appât : des précisions sont données sur la morphologie du poisson, avec une petite carte de l’État pour montrer leur aire de répartition.

Pour chacune des 3 régions du Montana, de nombreuses précisions sont données concernant l’utilisation d’appâts vivants ou morts.

Permis de pêche

Toutes les informations sur les permis sont à retrouver ici.

Pour pêcher dans le Montana, les pêcheurs non-résidents doivent avoir 2 licences : la « licence de conservation » (10 $) et la licence de pêche du Montana qui coûte en 2017 : 25 $ pour 2 jours consécutifs, 56 $ pour 10 jours consécutifs, ou 86 $ pour la saison (la pêche est gratuite pour les enfants de moins de 11 ans).

Il existe d’autres licences de pêche spécifiques :

  • Permis spécial pour la pêche du Paddlefish : 15 $ pour chaque poisson (pour les non-résidents) ;
  • Bull Trout Catch Card : le réservoir Hungry Horse, le lac Koocanusa et une partie de la rivière South Fork Flathead sont ouverts en 2017 pour une saison de pêche expérimentale régulée. Une carte de capture spécifique est nécessaire pour cette pêche (cette carte n’est pas demandée pour le Swan Lake pour lequel les bull trouts doivent être remis à l’eau).

Les permis peuvent s’acheter en ligne ici.

Autres infos utiles

  • Sur cette page, il est possible de rechercher des idées de spots de pêche, via une recherche sur différents critères : à proximité de certaines villes, dans une région précise, les lacs de montagne, ou recherche d’une rivière en particulier. Des cartes sont notamment proposées.
  • Plus de 300 sites d’accès de pêche sont détaillés sur un guide spécifique. Document très utile pour avec beaucoup d’illustrations de spots, de nombreuses cartes précisant par exemple les endroits où les rivières ou plans d’eau sont facilement accessibles et selon quels itinéraires routiers, etc.
  • Les premières pages de la brochure de pêche 2017 précisent quels sont les poissons originaires du Montana, leur aire de répartition dans l’État, leur taille moyenne et de quelles façons les reconnaître : il s’agit du Westslope Cutthroat Trout, du Yellowstone Cutthroat Trout, du Bull Trout (omble à tête plate en voie d’extinction), du Columbia River Redband Trout, de l’ombre arctique, du Northern Pikeminnow et du Mountain Whitefish.
  • Ici sont listées les restrictions et fermetures causées par exemple par des inondations, sécheresses, incendies ou autres travaux de maintenance.
  • Des conseils de consommation de poissons très précis à télécharger ici : espèces de poissons à privilégier en fonction de leur taille, recommandations en termes de fréquence de consommation…
  • À consulter sur cette page, les lois concernant la navigation dans le Montana.

Ils parlent du Montana…

  • Delphine et Jean-Philippe ont enchaîné les road-trips aux USA ces dernières années, et vous pouvez retrouver sur Lost In USA quelques billets dédiés au Montana
  • Mathilde et son compagnon ont découvert le Montana au cours d’un road-trip, et ce fut un gros coup de cœur, leurs aventures sont à lire ici : le Blog de Mathilde
  • expatriée aux USA depuis 8 ans, Isabelle partage son Amérique et ses voyages sur FronSide2Side et notamment plusieurs billets sur le Montana.
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été gracieusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.