Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Patagonie argentine

lac dans la région d'El Chaltén

© Laura et Seb, Les Globe Blogueurs, région d'El Chaltén

La Patagonie s’étend sur 1,4 million de km2 (soit presque 3 fois la France), dont plus de 80 % en Argentine. Climats contrastés, densité de population extrêmement faible, territoires encore inexplorés (ou tout du moins préservés), populations de poisson bien présentes… bref, une destination de rêve pour les pêcheurs aventuriers !

Cette fiche s’intéresse exclusivement à la partie argentine de la Patagonie.

Généralités sur la réglementation  

La réglementation de pêche pour 2016-2017 peut se consulter sur reglamento de pesca. Une brochure de pêche pour la Patagonie peut également se télécharger en ligne : il s’agit du document de référence.

La saison de pêche s’étend du 1er novembre au 1er mai inclus (des exceptions peuvent exister pour certains cours d’eau : se référer aux annexes de chaque province pour en savoir plus).

Tout saumon atlantique capturé doit être immédiatement remis à l’eau.

La réglementation générale de pêche stipule que la pêche doit se pratiquer avec un leurre artificiel muni d’un seul hameçon (simple, double ou triple). Lorsque l’on souhaite utiliser un leurre avec plus d’un hameçon, il faut les faire disparaître ou les rendre « inutilisables », de telle sorte qu’ils ne puissent pas se planter dans les poissons. Des exceptions pour certains cours d’eau peuvent exister concernant ces techniques de pêche autorisées.

Sur les zones « de remise à l’eau obligatoire » (= « devolución obligatoria ») seule l’utilisation d’un hameçon simple est autorisée, sans ardillon ou avec ardillon écrasé. L’utilisation de leurres contenant piles ou batteries est interdite.

Pour les pêcheurs qui rentrent dans le pays, il est obligatoire d’utiliser de nouveaux équipements ou des équipements désinfectés. Des conseils de désinfection sont donnés en dernière page du guide. L’algue invasive « Didymosphenia geminata » a en effet récemment été découverte en Patagonie.

Où pêcher

Province de Neuquén

La réglementation spécifique pour Neuquén peut se consulter ici (avec en bas de page la liste des cours d’eau faisant l’objet de règles spécifiques).

Dans les espaces naturels protégés de la Province (« Areas Naturales Protegidas Provinciales »), il est obligatoire de remettre à l’eau toutes les espèces de poisson autochtones (dont perches, « pejerrey patagonico », le bagre, etc.).

Le « sacrifice » de salmonidés est interdit dans la province (sauf exception particulières). Il est donc rigoureusement interdit de prélever des saumons atlantiques ou des saumons d’eau douce.

Pour le reste : il est permis de prélever 2 perches par jour, 20 exemplaires de pejerrey (sur les parcours autorisés*). Il n’y a pas de limites de prises pour la carpe, considérée comme espèce invasive au taux de reproduction élevé.

*La pêche du pejerrey est seulement autorisée sur certains secteurs, et avec des équipements et techniques spécifiques.

Il existe des « zones préférentielles » et des permis additionnels. Par exemple pour pêcher sur les rios Chimehuin et Correntoso (zone préférentielle I – Boca), il est nécessaire de se munir d’un permis particulier en supplément du permis ordinaire. Ce permis coûte 80 $ la journée (pesos argentins), 160 $ la semaine ou 320 $ la saison.

A noter qu’en début de saison 2016-2017, il était recommandé de ne pas traverser les rivières jusqu’au 30 novembre 2016.

Toutes les informations sur la pêche sportive dans cette province sur Neuquén Patagonia Argentina : par exemple des précisions sur les lieux de vente de permis, ou une liste d’une grosse centaine de guides de pêche.

Une description très complète du rio Neuquen est à découvrir sur Aguas Patagonicas : le fleuve est divisé en 3 secteurs (alto, superior, inferior), permettant de donner ses principales caractéristiques et des informations intéressantes pour aborder au mieux la pêche sur ce cours d’eau mythique.

Santa Cruz

La réglementation spécifique pour Santa Cruz peut se consulter ici (en bas de page : liste des cours d’eau faisant l’objet de règles spécifiques).

La pêche à la traîne, ou avec hameçons triples, est interdite dans la province de Santa Cruz.

Pendant les périodes de pêche avec remise à l’eau obligatoire, la pêche avec hameçon simple sans ardillon est obligatoire. Pour cette province, il est seulement possible de prélever un poisson par jour et par pêcheur (sauf exception) ; il est seulement possible de transporter un poisson par pêcheur (quelle que soit la durée de la sortie de pêche).

Des informations générales sur la pêche dans cette province sont proposées par Irapescar. Présentation des principaux cours d’eau (rios Gallegos, Deseado, Santa Cruz), description de la pêche sur le littoral atlantique, petit topo sur les steelheads (« cabeza de acero » !!) et sur le Lago Buenos Aires. Précise également les poissons présents sur une quarantaine de cours d’eau et plan d’eau.

Une page spécifique est dédiée à la pêche sur le rio Santa Cruz, encore une fois sur Aguas Patagonicas : précisions des différentes portions du fleuve, description de l’équipement mouche à prévoir ou sélection de mouches… À lire absolument si le Rio Santa Cruz est une étape du voyage !

région d'El Chaltén
© Laura et Seb, Les Globe Blogueurs, région d’El Chaltén

Terre de Feu

La réglementation spécifique pour Tierra del Fuego peut se consulter ici. En bas de page sont ainsi listés l’ensemble des cours d’eau ou plans d’eau sur lesquels il existe une réglementation particulière (remise à l’eau obligatoire, pêche fermée, etc.).

Les autorités souhaitent réguler la pression de pêche et protéger la ressource halieutique sur le Rio Grande : un nombre maximal journalier de cannes à pêche est défini pour ce cours d’eau. Un système de coto est également mis en place sur certains secteurs : se renseigner auprès de la « Direccion General de Recursos Hidricos ».

Pour cette province, il est seulement possible de prélever un poisson par jour et par pêcheur (sauf sur les zones où la remise à l’eau du poisson est obligatoire) ; il est seulement possible de transporter un poisson par pêcheur (quelle que soit la durée de la sortie de pêche).

2 règles spécifiques à cette province sont à préciser :

  • remise à l’eau obligatoire des truites arc-en-ciel jusqu’au 1er janvier 2017 ;
  • remise à l’eau obligatoire des ombles de fontaine à partir du 1er mars 2017.

Voici les principales techniques de pêche autorisées sur la plupart des cours d’eau : pêche au leurre artificiel, à la cuillère, à la mouche. Pour toutes les techniques, il faut utiliser un seul leurre artificiel, avec un unique hameçon (simple ou double). L’utilisation d’hameçons triple est donc interdite. Certains lacs ou cours d’eau sont des parcours mouche avec remise à l’eau obligatoire.

La pêche à la traîne est également interdite à partir d’une embarcation en mouvement, quel que soit le type de leurre.

Il existe d’autres types de permis :

  • le « sin cargo » (sans charge) qui autorise seulement la pêche avec remise à l’eau ;
  • le permis pour la pêche en « zones préférentielles » : permis supplémentaire mis en place par la province pour certains secteurs.

Des informations générales sur la pêche en Terre de Feu sont à retrouver sur Patagonia.com : à lire avant le départ (notamment quelques précisions sur les cotos ou parcours privés).

À parcourir également : flyfishingUshuaia. Ce site propose aussi des informations sur les lacs Escondido et Fagnano, sur la pêche dans certaines lagunes, des précisions sur les cotos (même si l’actualisation du site ne semble pas récente, donc les informations restent à vérifier).

Rio Negro

La réglementation spécifique pour Rio Negro peut se consulter ici. Pas beaucoup d’exception à la réglementation générale à relever.

Quelques informations générales sur la pêche dans cette province sont à retrouver sur Argentina Turismo.

Une description du « fleuve le plus puissant de Patagonie », le rio Negro, est proposée (encore une fois…) par AguasPatagonicas, avec notamment les caractéristiques générales de la rivière, les espèces de poissons à rechercher en fonction des tronçons, des informations également sur les techniques et le matériel de pêche à la mouche à privilégier…

Chubut

La réglementation spécifique pour Chubut peut se consulter ici.

À noter, par exemple, que la pêche de l’omble de fontaine ferme le 1er mars 2017. Toutes les « truchas de arroyo o fontinalis » doivent donc être remises à l’eau à partir de cette date. Il était par ailleurs recommandé de ne pas traverser les rivières jusqu’au 15 décembre 2016.

Il est formellement interdit d’utiliser des ardillons sur les hameçons, quelle que soit la technique de pêche utilisée.

Sauf exceptions spéciales listées dans l’annexe de la réglementation (et sauf parcours sans tuer), les limites de capture sont les suivantes : 1 salmonidé, 2 perches et 4 Pejerreys par jour et par pêcheur.

Il y a des informations générales intéressantes pour la pêche dans cette province sur Patagonia express : description globale de certaines régions de la province, précisions sur quelques cours d’eau, liens vers de nombreux guides professionnels de la province en particulier.

Parques Nacionales del Sur

La réglementation spécifique pour les parcs Nationaux du Sud peut se consulter ici. Les seuls endroits autorisés pour la pêche sont mentionnés dans cette annexe de la réglementation générale.

Pour chacun des parcs, des précisions sur la réglementation sont proposées, puis l’ensemble des exceptions sont listées pour chaque cours d’eau et plan d’eau.

À noter, par exemple, que la navigation et la pêche sont interdites dans le Parc National Perito Moreno. La pêche est également interdite sur tous les plans d’eau du Parc National Tierra del Fuego, à l’exception du lac Fagnano.

Pour le Parc National Laguna Blanca, la pêche est autorisée entre le 1er avril et le 31 octobre 2017 sur 3 différents secteurs de la Laguna Blanca (cf. carte de la brochure de pêche en page 55). La pêche est interdite sur les autres plans d’eau.

Pour les parcs nationaux, nous vous conseillons de toujours consulter Aguas Patagonicas. Le site donne des contacts pour chaque parc, mais également une multitude d’informations sur certains lacs, des idées de techniques à privilégier, des données sur la biodiversité…

rivère dans la région d'El Chaltén
© Laura et Seb, Les Globe Blogueurs, région d’El Chaltén

Permis de pêche

Pour les pêcheurs étrangers qui ne résident pas en Argentine, le permis coûte 480 $ par jour (pesos argentins), 1440 $ par semaine et 1920 $ la saison (environ respectivement 29 €, 86 € et 115 €, au taux de change de mars 2017).

Un permis supplémentaire est nécessaire pour la pêche à la traîne : 160 $ par jour, 320 $ la semaine, 640 $ la saison (respectivement 10 €, 20 €, 40 € environ).

Il existe d’autres types de permis selon les provinces (additionnel, social, de « courtoisie », protocolaire »…).

 Liens vers infos utiles 

Des informations à aller chercher sur Pesca Argentina : par exemple de très nombreux contacts de guide de pêche, et certains récits de pêche selon certaines catégories (mouche, lacs, mer, rivières, etc.).

À lire absolument avant le départ pour la Patagonie : Agua Patagonicas, l’« encyclopédie pour la pêche dans la Patagonie Argentine », de nombreuses fois citée sur cette page. De nombreux articles sur l’entomologie, la biologie, beaucoup de photos de mouche, et une description historique et géographique de chaque province. Une véritable bible effectivement. Une carte très complète recense de nombreuses infos sur les spots de pêche, en renvoyant sur les articles du site, dont des descriptifs très précis de rivière.

L’Association argentine de Pêche à la Mouche propose un site dédié à la mouche dans ce pays : aapm (cette structure est notamment active pour la diffusion des réglementations de chaque province).

Ils parlent de la Patagonie argentine…

  • Pendant 10 mois, du nord au sud, Laura et Seb ont parcouru l’Amérique latine, poussés par leur amour des grands espaces. C’est donc tout naturellement qu’ils nous amènent à la découverte de la Patagonie… c’est sur Les GlobeBlogueurs.
  • Suivez les pas d’Amélie en Patagonie, rien que son atterrissage vaut le voyage Ma Maison sur mon Dos.
  • De magnifiques balades photographiques vous attendent chez Blog du Voyage.
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été gracieusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.