Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Catalogne

Pêche en Catalogne sur le Sègre

Le Sègre © Travelers & fish

Le versant espagnol de la Catalogne offre une diversité de parcours très intéressante, notamment pour pêcher la truite sur des rivières dont la réputation traverse la frontière pyrénéenne. Les méthodes de gestion des ressources piscicoles diffèrent fortement de l’organisation française, si bien qu’il est parfois difficile de s’y retrouver et de bien comprendre les principes généraux de la réglementation. Voici donc un résumé des principales règles à connaître, avec également des idées de rivières à découvrir.

Généralités sur la réglementation

Le texte législatif de base régissant la réglementation de pêche dans les « eaux continentales » en Catalogne est la « loi 22/2009, de ordenación sostenible de la pesca en aguas continentales ». En complément de cette loi, le Département de l’Agriculture de la Province Catalane publie annuellement une « Resolución de ordenación de la pesca en aguas continentales », où sont spécifiés les périodes d’ouverture, les catégories des différents parcours, des éléments sur les modes de pêche autorisés… L’ensemble des informations sur les règles de pêche en Catalogne sont à retrouver sur le site de la Generalitat de Catalunya.

Différentes catégories de parcours sont définies par les autorités, par exemple les zones de pêche libre avec remise à l’eau du poisson (zona de pesca libre sin muerte, ZLLSM). Pour ces secteurs, la licence de pêche de loisir de surface est suffisante. Pour les zones de pêche contrôlée (ZPC), il faut également se procurer le permis de pêche spécifique à la zone, en plus de la licence. Dans les ZPC de salmonidés et les ZPC intensive, le permis de pêche ne peut être que journalier. Des repeuplements de poissons sont effectués sur les ZPC intensives, qui peuvent être soit en no-kill, soit avec prélèvement possible. Les différentes zones de pêche sont définies par les autorités locales sur cette page : agricultura.gencat-tramps.pesca. La pêche est interdite sur certaines zones, en particulier sur les réserves (refugio de pesca).

Le Gouvernement de Catalogne publie par ailleurs une carte de pêche, où on peut visualiser dans quelle catégorie est classé le cours d’eau convoité. Sur cet autre page du site du Gouvernement sont proposées une trentaine de cartes permettant de définir plus précisément les catégories des parcours.

Pêche de la truite à la mouche sur le Sègre en Catalogne
Jolie truite du Sègre © Travelers & fish

Périodes d’ouverture

En plus de la définition des zones de pêche, les eaux sont classées en 3 catégories : eaux de salmonidés de haute montagne, eaux à salmonidés de basse montagne, eaux à cyprinidés. Les périodes d’ouverture dépendent de cette classification :

  • Pour les eaux de salmonidés de basse montagne : sur les parcours « con muerte », la pêche est ouverte du 16 mars au 1er septembre ; pour les parcours de basse montagne « sans mort », du 16 mars au 15 octobre.
  • Les parcours intensifs de basse montagne « avec mort » sont ouverts à la pêche entre le 16 mars et le 1er septembre ; les parcours intensifs de basse montagne où il n’est pas possible de prélever du poisson sont ouverts toute l’année.
  • Pour les eaux de salmonidés de haute montagne : sur les parcours « con muerte », on peut pêcher du 11 mai jusqu’au 1er septembre ; concernant les parcours de haute montagne « sans mort », du 11 mai au 15 octobre.
  • Les parcours intensifs de haute montagne « con muerte » sont ouverts du 13 avril au 30 septembre (ou du 13 avril au 10 novembre pour les parcours sans mort).

Il s’agit là de périodes d’ouvertures générales : sur certaines ZPC, la pêche peut être fermée sur certains jours déterminés pendant ces périodes d’ouverture (à vérifier sur la réglementation annuelle). Les parcours à cyprinidés sont ouverts toute l’année. Toutes ces périodes d’ouverture sont précisées sur ces pages du Gouvernement de Catalogne.

Informations sur les méthodes de pêche autorisées

Dans la majorité des eaux à salmonidés, on ne peut pêcher qu’à une seule canne (deux cannes pour les eaux à cyprinidés), et « il est interdit d’utiliser des appâts naturels qui ne font pas partie de l’alimentation naturelle des poissons ». Le Gouvernement de Catalogne interdit par ailleurs « d’utiliser comme appât tout poisson, crustacé ou mollusque, vivant ou mort, ainsi que les insectes n’appartenant pas à la faune locale ».

Sur les zones où la remise à l’eau des salmonidés est obligatoire (zone de pêche libre sans mort, ZPC sans mort), on peut uniquement pêcher avec des appâts artificiels munis d’un hameçon simple sans ardillon (ou avec l’ardillon complétement écrasé) : l’utilisation d’appâts naturels sur ces parcours est donc interdite.

Dans les ZPC avec mort, il est possible d’utiliser des hameçons simples avec ardillon, excepté pour l’utilisation de poisson nageurs et de cuillères ondulantes qui peuvent avoir des hameçons triples sans ardillon (ou complétement écrasés). La pêche aux appâts naturels n’est autorisée qu’avec des hameçons simples sans ardillon, hameçons d’une taille de 1 à 7.

Pour plus de précisions sur les méthodes de pêche autorisées, qui varient donc selon les catégories de parcours, les autorités locales conseillent de consulter la « resolución anual de pesca », et plus concrètement le plan technique de gestion piscicole de la zone sur laquelle on souhaite pêcher. Voici où consulter la resolución 2019, dans l’attente de la publication du document pour 2020. Cette page du site de la Generalitat de Catalunya est aussi à consulter sur ce même sujet, avec des informations moins précises et plus généralistes.

Dans les eaux à salmonidés et les ZPC intensives, tout pêcheur se doit d’utiliser une épuisette pour extraire les poissons du milieu naturel (sauf sur certaines zones limitrophes avec l’Aragon).

L’utilisation de semelles en feutre est interdite, afin d’éviter la propagation d’espèces exotiques (entre autres anadonte chinois – Sinanodonta woodiana, corbicule asiatique – Corbicula fluminea, algue didymo – Didymosphenia geminata, moule zébrée – Dreissena polymorpha).

Quotas et tailles minimales de capture

Ces informations peuvent changer d’un parcours à l’autre, il faut la aussi se référer à la « résolution annuelle » et aux plans techniques de gestion piscicoles. Mais d’une manière générale :

  • Sur les ZPC à salmonidés, le quota est fixé à 4 truites farios par pêcheur et par jour, d’une taille minimale de 22 cm ;
  • Sur les ZPC intensives, le quota est également fixé à 4 truites farios par pêcheur et par jour, avec une taille minimale de capture de 19 cm.
Pêche de la truite sur le rio Ter en Catalogne
Rio Ter © Travelers & fish

Permis de pêche pour la Catalogne

Pour pêcher en Catalogne, il faut se procurer la licence de pêche récréative, qui permet de pêcher dans les eaux continentales et marines. Cette licence de « pêche de loisir de surface » peut être obtenue pour différentes validités : 1 jour (2€70), 2 jours (4€50), 15 jours (9€90), 1 an (23€40), ou même 2, 3 ou 4 ans.

Pour pêcher dans les Zones de Pêche Contrôlées, il faut également (en plus de la licence récréative) se munir d’un permis. Le tarif général du permis ZPC pour les sones à salmonidés est de 9.20 € (« con muerte ») ou de 4.65 € par jour (« sin muerte »). Pour les zones de pêche intensive, le tarif journalier général est de 14.25 € (« con muerte »), ou de 7.20 € (« sin muerte »). Pour les zones à cyprinidés, le tarif général est de 4.65 € par jour, ou de 28.70 € pour l’année. Une majoration de 10% est appliquée si les permis sont achetés sur Internet.

Toutes les informations sur les permis et la licence sont à lire en espagnol ou en catalan sur ces pages du site de la Generalitat de Catalunya. Les mineurs de 14 ans ou moins peuvent pêcher sans licence s’ils sont accompagnés d’un majeur titulaire du document.

A savoir : les textes législatifs cités plus haut listent les infractions et les amendes correspondants, et les autorités locales savent se montrer intransigeantes… En clair : mieux vaut respecter les règles de pêche, les contrôles au bord de l’eau sont plus fréquents que dans certains pays voisins par exemple (…).

Où pêcher en Catalogne

Il est impossible de lister de manière exhaustive la totalité des eaux intéressantes à parcourir dans cette région. Voici toutefois une liste des principaux cours d’eau à découvrir pour pêcher la truite en Catalogne.

Le Sègre

Le Sègre prend sa source en France, dans les Pyrénées Orientales, pour se jeter près de 250 km plus au sud dans l’Ebre à Mequinenza, lieu célèbre et spot bien connu des pêcheurs de carnassiers situé en province aragonaise.

Seuls les vingt premiers kilomètres de la rivière se trouvent en Pyrénées-Orientales, puis le cours d’eau entre en Espagne au niveau de Puigcerdà.

Le Sègre est l’une des rivières les plus réputées des Pyrénées espagnoles, qui doit une partie de sa renommée aux dimensions de certaines truites et à la densité de poissons rencontrés par les pêcheurs. Les règles de pêche très particulières mises en place en Catalogne expliquent sans doute en partie cette richesse piscicole.

Pêche sur le Sègre en Espagne
Pêche en sèche sur le Sègre © Travelers & fish

L’ensemble du linéaire du Sègre est intéressant à prospecter pour pêcher la truite, avec une belle diversité de profils, que ce soit dans les secteurs de Bellver de Cerdanya où le Sègre n’est encore qu’un torrent de montagne, ou plus en aval vers la Seu d’Urgell où la rivière commence à devenir plus puissante et peut abriter de très jolis spécimens. Le parcours intensif sans mort d’Oliana est également réputé et bien connu des pêcheurs : il se situe plus en aval entre 2 zones cyprinidés sans mort (dû à la présence de retenues).

Exemple de réglementation sur le Sègre

Cette carte représente le Sègre qui s’écoule du nord-est au sud-ouest : on peut y voir les différentes catégories de parcours à retrouver pour les pêcheurs. Par exemple, entre Puigcerdà et Organya se succèdent les parcours à salmonidés (sans mort en vert, ou avec mort en rouge) et les parcours de zone libre sans mort (en bleu clair fin, ZLLSM). Au sud d’Organya se trouve un parcours cyprinidé sans mort (en orange).

Pour connaître précisément les modes de pêche autorisés pour chaque parcours, il faut se référer aux annexes de la « résolucion de pêche » de l’année en cours, avec ce type de tableaux qui se trouvent en fin de document.

Par exemple ici pour ce parcours salmonidé sans mort du Sègre (en vert sur la carte donc, qui porte le numéro SE-01b), les modes de pêche autorisés (« arts I esquers permesos ») sont notamment : l’utilisation de 2 mouches maximum avec des hameçons sans ardillon, ou une cuillère munie d’un seul hameçon sans ardillon ; l’utilisation d’une épuisette est par ailleurs obligatoire.

Affluents du Sègre

La Noguera Pallaresa est un cours d’eau qui descend des Pyrénées à l’extrême ouest de la frontière Catalane, dans la province de Lérida. La Noguera Pallaresa prend sa source dans le Val d’Aran, non loin de la Garonne, puis rejoint le Sègre après un parcours de plus de 150 km.

La diversité des profils de la rivière permet de nombreuses approches, même si les pêches en sèche ou en nymphe à vue restent parmi les plus pratiquées. De nombreux parcours no-kill sont proposés dans le secteur. Il s’agit d’une rivière de tout premier choix pour pêcher la truite, avec de très bonnes densités de poissons, et des sujets qui peuvent atteindre de belles dimensions. Certains affluents la la Noguera Pallaresa méritent le détour, par exemple la Noguera de Cardós, qui rejoint la Pallaresa au niveau de Llavorsí.

On pourra consulter le site Rivière Sauvages pour prendre connaissance de certaines mesures de gestion piscicoles adoptées pour protéger la Noguera Pallaresa.

La Noguera Ribagorzana coule sur près de 130 km depuis le Val d’Aran jusqu’à sa confluence avec le Sègre, en faisant office de frontière avec l’Aragon sur une bonne partie de son linéaire. Il s’agit d’un autre cours d’eau catalan réputé pour sa richesse piscicole.

Le rio Cinca se situe encore un peu plus à l’ouest, en Aragon. Cet autre affluent du Sègre est également très intéressant à découvrir, surtout plus en amont pour la truite, et par exemple dans les alentours de Aínsa-Sobrarbe.

Le rio Ter

Le rio Ter est un fleuve qui prend sa source non loin de la France, sur la commune de Setcases. Le cours d’eau se jette en mer Méditerranée 200 km en aval après avoir traversé Gérone notamment. Le Ter jouit également d’une bonne réputation auprès des pêcheurs français : de très jolies truites se capturent par exemple sur le parcours intensif d’Anglès, bien connu des pêcheurs, ainsi que sur les parcours situés plus en aval.

A noter que de fortes intempéries se sont abattues sur les rivières catalanes en début d’année 2020 : les populations de poissons ont probablement quelque peu souffert des forts débits qui ont secoué les cours d’eau.

Pêche en Espagne sur le rio Ter (en Catalogne)
Rio Ter © Travelers & fish

Parmi les autres rivières d’intérêt, on pourra également citer le rio Tordera, et le rio Llobregat pour la truite : le Llogregat est un fleuve qui se jette dans la Méditerranée au niveau de Barcelone. Sa partie amont est reconnue pour ses populations de truites sauvages.

Sur ce territoire montagneux qu’est la Catalogne, la pêche des salmonidés peut aussi se pratiquer en lacs de montagne. La aussi, le choix est vaste que ce soit par exemple dans le Val d’Aran, en haute vallée du Sègre, le secteur « Barrabés » (plus à l’ouest côté aragonais), sur la Vall de Cardós…

Liens utiles

Consulter ce document qui liste notamment les espèces protégées, les espèces introduites, ou les espèces qu’il est possible de pêcher…

A savoir par exemple : il est interdit de pêcher aloses et esturgeons en Catalogne. La truite arc-en-ciel, le saumon de fontaine, la perche, le black-bass, le poisson-chat, le brochet, le sandre, le silure sont des espèces introduites, qui ne sont pas originaires de Catalogne.

Un descriptif précis des règles de pêche en Catalogne et de la classification des rivières dans la province de Lérida est à consulter (en français) sur aralleida.cat.

La pêche en Val d’Aran fait l’objet d’une réglementation particulière. Il est par exemple possible de consulter sur cette page les dispositions pour l’année 2017.

En cas de doute sur les aspects réglementaires, ne pas hésiter à solliciter directement les autorités locales via ce formulaire de contact (la réponse est généralement rapide). Les règles de pêche étant particulièrement complexes dans cette région, cet article n’a pour but que de synthétiser les principaux points à connaître, mais pas de traduire l’ensemble des règles de pêche qui s’appliquent en Catalogne.

Pour obtenir des informations concernant la pêche sur des territoires voisins, vous pouvez consulter les publications de Travelers & fish : résumé des règles de pêche en Aragon, découvrir Andorre pour la pêche.

Récit de pêche en Catalogne

Pêche à la mouche sur le rio Ter en Catalogne

 

 

 

diam id, pulvinar risus. velit, libero