Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Saint-Pierre et Miquelon

Pêche à Saint-Pierre-et-Miquelon - Ruisseau Sylvain (Miquelon)

Ruisseau Sylvain (Miquelon) © Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint-Pierre-et-Miquelon

Archipel français situé au sud de l’île canadienne de Terre Neuve, Saint-Pierre et Miquelon est une collectivité d’outre-mer offrant de belles opportunités pour la pêche.

Ses 2 îles principales accueillent ainsi de belles populations de truites mouchetées en eau douce. Et vous pourrez bien sûr tenter votre chance sur l’Océan Atlantique, en France, mais si proche du continent américain. Au programme : morue, maquereau, hareng, flétan…

Règlementation générale (eau douce)

La réglementation de la pêche sportive sur Saint-Pierre et Miquelon est à consulter sur cette page proposée par le Comité pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques.

Sur l’ensemble du territoire, la pêche en eau douce est ouverte du 1er mai  au 7 septembre 2019.

La pêche peut se pratiquer au moyen d’une canne à coup, d’un lancer léger, dans la limite de deux lignes au plus en action par pêcheur. Le nombre « d’hameçons appâtés » ne peut être supérieur à deux par ligne. Pour la pêche au fouet, un maximum de trois hameçons est permis par canne.

A noter que la pêche du saumon est interdite sur Saint-Pierre, Langlade et Miquelon. Il n’y a par contre pas de limitation pour l’éperlan et l’anguille.

Cette réglementation de pêche sportive détaille pour chacune de ces 3 territoires : lieux de pêche autorisés, espèces et quantités autorisées, engins et moyens de pêche autorisés.

Saint-Pierre

La pêche est autorisée dans tous les étangs excepté La Demoiselle et le Marais de la Caserne.

Il est par ailleurs interdit de pêcher dans tous les canaux et ruisseaux ainsi que dans les 2 marais situés entre l’étang Thelot et l’étang du Cap, dans l’étangd de la Vigie, sur le marais situé entre l’étang du Trepied et l’étang du Télégraphe, sur le marais de l’étang du Cap et les 2 marais de l’étang du Milieu.

Sur l’étang du Goéland, il est également interdit de pêcher sur une longueur de 50 m de chaque côté du ruisseau à partir du 1er août.

Le quota de truites est fixé à 8, la limite de taille étant de 20 cm.

Omble de fontaine male, sur Saint-Pierre-et-Miquelon
Omble de fontaine mâle © Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint-Pierre et Miquelon

Miquelon

La pêche est autorisée dans tous les étangs et dans la majeure partie des ruisseaux. Les lieux de pêche interdits sont précisément listés, 6 parcours étant concernés par des restrictions pour la pêche.

La pêche est notamment interdite sur le ruisseau du Milieu, sur le ruisseau du Blondin, sur des portions du ruisseau du Renard, du ruisseau du Chapeau, des ruisseaux de Terre-Grasse et du Trou du Hangar.

La pêche est également interdite dans tous les cours d’eau, canaux et ruisseaux inter-étangs ou affluents à la mer à compter du 31 juillet.

Au niveau des quotas de prélèvement de truites :  ils varient entre 5 et 20 en fonction des ruisseaux. La taille légale de capture est fixée à 18 cm (sauf sur l’étang de Mirande où il n’y a pas de taille de capture).

Ruisseau Sylvain (Miquelon)
Ruisseau Sylvain (Miquelon) © Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint-Pierre et Miquelon

Langlade

La pêche est autorisée dans tous les étangs.

La pêche est également autorisée jusqu’au 31 juillet sur les ruisseaux suivants : Voiles Blanches, l’Anse aux soldats, l’Anse-A-Ross, ruisseau de l’Ouest au petit Barachois. De nombreuses autres portions de ruisseaux sont ouverts jusqu’au 31 juillet, notamment Belle Rivière, le ruisseau de la Goelette, le ruisseau Debon, le ruisseau Clotaîre, le ruisseau Dolisie, les ruisseaux de Maquine… (Cf. le document en lien plus haut pour les délimitations précises).

La pêche est interdite dans le Canal du Cap-aux-Voleurs, dans tous les canaux inter-étangs et leurs affluents, ainsi que tous les affluents de la Belle-Rivière.

Le quota pour la truite est fixé à 20 poissons, avec une taille limite de capture de 18 cm.

Ruisseau de Dolisie (Langlade)
Ruisseau de Dolisie © Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint-Pierre et Miquelon

Prix du permis

Il est possible de se procurer sur place différents types de permis. Voici les tarifs associés à chaque permis :

  • 42.00€ pour un adulte pour l’année
  • 32.00€ pour les femmes pour l’année
  • 15.00€ pour les jeunes de 12-17 ans
  • 6.00€ pour les enfants de moins de 12 ans
  • 32.00€ pour la carte de pêche hebdomadaire
  • 4.00€ pour la carte de pêche journalière

Règles de pêche en mer

La pêche du bord peut être difficile sur Saint-Pierre et Miquelon, à cause notamment de problèmes de surpêche. C’est en bateau que les chances de succès seront les plus importantes, en particulier pour rechercher morue, du maquereau, de l’encornet, de la raie, du flétan ou du sébaste. A noter certaines années la présence de thons rouges proches des côtes de Saint-Pierre et Miquelon.

Le cadre réglementaire peut paraître ambigu sur certains points, mais le principal texte de loi auquel se fier reste l’« Arrêté du 26 octobre 2012 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins ». L’annexe 1 de cet arrêté précise les tailles et poids minimaux de capture, par exemple 20 cm pour le maquereau, 42 cm pour la morue.

L’ « Arrêté Préfectoral n°219 du 27 avril 2018 portant ouverture de la pêche du homard pour les pêcheurs plaisanciers de Saint-Pierre et Miquelon » définit précisément les conditions de pêche de cette espèce. Pour l’année 2018 par exemple, la pêche était ouverte entre le 1er mai et le 31 août 2018, et la taille du homard était fixée à 87 mm (les femelles grainées devant systématiquement être marquées (V sur l’extrémité de la queue) puis rejetées à la mer. L’article 4 de cet arrêté précise par ailleurs que les pêcheurs non professionnels ne doivent pas poser ou détenir à bord de leur navire plus de 6 casiers et capturer plus de 4 homards par jour de pêche).

Ne pas hésiter en cas de doute à contacter la DTAM 975 ( Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer de Saint-Pierre et Miquelon), l’autorité locale compétente qui saura vous renseigner efficacement pour toute question précise concernant ces règles de pêche en mer.

Liens / informations complémentaires

Le Comité pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques sensibilise les pêcheurs de l’archipel au respect et à la préservation de nos ressources halieutiques. Il est ainsi conseillé aux pêcheurs d’utiliser des hameçons n° 2 ou 4 pour la pêche aux appâts vivants, et d’utiliser des hameçons sans ardillon ou avec ardillon écrasé.

Des conseils sont également prodigués afin de remettre à l’eau le poisson dans les meilleures conditions, et ainsi maximiser ses chances de survie (manipulation adéquate du poisson, réoxygénation si nécessaire avant remise à l’eau…).

A savoir également : les Zigotos organisent des sorties en Doris pour aller pêcher la morue à la manière des terre-neuvas : https://fr-fr.facebook.com/zigotos.spm/

nunc Aenean mattis ante. vulputate, porta.