Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Maroc

Essaouira

© Laurent, One Chaï - Port d'Essaouira

La pêche dans ce pays de l’Afrique du Nord ne se résume pas à la pêche sur les côtes atlantiques ou méditerranéennes. Le Maroc offre en effet des paysages diversifiés et des cours d’eau, ou plans d’eau, au potentiel intéressant. Des grands lacs, abritant carpes ou black-bass, aux ruisseaux de montagne peuplés de truites, tout pêcheur voyageur doit pouvoir trouver le poisson qu’il désire.

Généralités sur la réglementation

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification du Royaume du Maroc émet l’arrêté « portant réglementation annuelle de la pêche dans les eaux continentales et fixant les réserves de pêche pendant la saison 2016-2017 » (l’arrêté concernant la période 2017-2018 ne semble pas encore avoir été édité par les autorités compétentes : la présente fiche sera actualisée dès que ce document sera publié).

Différents groupes de cours d’eau et plans d’eau sont ainsi listés, pour lesquels des réglementations spécifiques s’appliquent :

  • Groupe 1 – les eaux classées à salmonidés : pêche ouverte du 13 mars au 2 octobre 2016. Les jours de pêche autorisés sont le vendredi, le samedi, le dimanche et les jours fériés. Le quota est de 8 truites ;
  • Groupe 2 – plans d’eau dits « à permis spécial », quota de 8 truites, pas de « maille » (= taille des poissons « pêchables ») ;
  • Groupe 3 – lacs et cours d’eau naturels : pêche ouverte du 8 mai 2016 au 1er janvier 2017, les vendredis, samedi, dimanche et jours fériés – nombres de poissons autorisés : 2 brochets, 10 black-bass, 2 sandres, 10 perches fluviatiles, 20 écrevisses américaines ;
  • Groupe 4 – lacs de barrage collinaire, 10 poissons maximum, pêche également ouverte du 8 mai 2016 au 1er janvier 2017 ;
  • Groupe 5 – grandes retenues de barrages : pêche ouverte du 8 mai 2016 au 12 février 2017 pour la catégorie 1 (du 29 mai au 19 février 2017 pour la catégorie 2), pêche autorisée tous les jours, et 2 brochets, 10 black-bass, 2 sandres, 10 perches fluviatiles pour les 2 catégories.

Les annexes de l’arrêté recensent les cours d’eau et plan d’eau pour chacun de ces groupes. Le document fixe également les réserves permanentes et les réserves annuelles pour chacune des régions.

Les principales « mailles » fixées sont les suivantes : salmonidés 22cm, brochet 55 cm, sandre 30cm, black-bass 25cm, perche fluviatile 20cm, anguille 30 cm, écrevisse américaine 7cm.

L’article 5 de l’arrêté liste par ailleurs des eaux où le droit de pêche est amodié (c.-à-d. loué), où « la pêche ne peut s’exercer qu’avec la permission écrite, journalière ou annuelle, délivrée par l’amodiataire ». Pour la pêche sportive, sont concernés : la retenue du barrage de Bab Louta, une partie de la retenue du barrage Bin El Ouidane, la retenue du barrage 9 avril, un tronçon de l’oued Ferda (2 km) et de l’oued Kelaa (4 km).

Enfin, l’arrêté définit des « eaux de grande pêche », et fixe ainsi les dates de pêche pour la civelle et l’anguille.

9 cartes sont également proposées, qui présentent notamment les réserves, lacs naturels, barrages, « eaux où s’exerce la grande pêche », les eaux classées en salmonidés. Ces documents datent de 2009 et ne semblent pas avoir été actualisés depuis.

À noter que l’arrêté publié par le Haut Commissariat précise : «  sont interdites, la pêche et la capture de l’écrevisse à pieds rouges ainsi que la petite et la grande alose ».

maisons Essaouira
© Laurie, Nomaditude – Essaouira

Permis de pêche

Le prix du permis annuel pour le pêcheur de plus de 15 ans est de 600 dirhams (soit environ 56 € au taux de mars 2017) et 80 DH (7,50 €) pour les moins de 15 ans. Ceci ne concerne que les pêcheurs nationaux et les étrangers résidents.

L’arrêté précise que pour les étrangers non résidents, il convient d’acheter un permis journalier qui vaut 200 DH (18,50 €).

Le permis spécial pour la pêche dans les plans d’eau dits « à permis spécial » (ceux de l’article 8 de l’arrêté listés dans l’annexe – groupe 2) coûte 150 DH (14 €).

Le permis spécial pour la pêche dans les plans d’eau en « no kill » vaut 50 DH (4,60 €).

Les permis doivent être achetés auprès de chaque service provincial des Eaux et Forêts.

Liens utiles

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification du Royaume du Maroc propose des informations sur la pêche sportive sur son site Internet.

Les différentes régions intéressantes pour la pêche dans ce pays sont listées sur Sud Maroc : ce site répertorie de nombreuses villes ou provinces où pratiquer la pêche océane, la pêche en montagne, la pêche en lac… Très utile pour programmer son voyage, car il précise par exemple les poissons à rechercher selon les principales destinations pêche à travers le Maroc. Ce site propose également un vaste choix d’hébergements en fonction des régions.

À noter que le lac de Bin el Ouidane est très réputé pour la pêche à la carpe : forte densité, avec de jolis spécimens. D’autres espèces de poissons sont présentes sur ce même lac : brochets, sandres, black-bass, poissons blancs. Des informations sont par exemple à rechercher sur morocco-carp.

Un forum est dédié à la pêche au black bass au Maroc, ce qui peut s’avérer utile pour avoir quelques informations (parfois anciennes) sur la pêche du black très développée au Maroc.

Quelques informations sur l’introduction de poissons au Maroc et le repeuplement des eaux sont à lire sur le site du Haut Commissariat aux Eaux et forêts.

Ils parlent du Maroc…

  • Il n’a suffi que d’un voyage à Laurie pour tomber définitivement amoureuse du Maroc ! Son coup de cœur, elle l’a couché sur le web pour notre plus grand plaisir : Nomaditude
  • Lire les voyages de Laurent, c’est l’assurance de basculer en quelques lignes dans un univers inconnu. Lolo au Maroc, c’est par là : One Chaï
  • Enfin si vous êtes en manque de soleil, de ciel bleu, et de grands espaces, vous trouverez votre compte dans les billets de Nadia et Mike : Les Lovetrotters
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été gracieusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.