Accueil Haut de page
Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google +

Nouvelle-Zélande

Pêcheur à la mouche dans l'Eglinton River © David-Lambroughton

Pêcheur en action- Eglinton River, Fiordland National Park © David-Lambroughton

Pêcher un jour en Nouvelle-Zélande est probablement le rêve de tout pêcheur de truite qui aime voyager (et qui en a les moyens).
Dépaysement assuré, des rivières partout, les poissons qui vont bien dedans, et la possibilité de trouver certains « parcours à la pression de pêche mesurée »… Bref une destination parfaite pour les pêcheurs de salmonidés en recherche de paysages de carte postale. La plupart des pêcheurs revenant de ce pays semblent n’avoir qu’une idée en tête : y retourner au plus vite !!

 Dart river dans le parc national de Mount Aspiring
© Emmanuel, Journaux de Voyages, Dart river dans le parc national de Mount Aspiring

Généralités sur réglementation

Le site Fish & Game New Zealand met à disposition la réglementation de pêche du pays sur cette page. Deux guides y sont proposés :

  • Une brochure de pêche pour l’île du nord en 2016-2017 qui décline la réglementation dans 6 régions (Northland, Auckland/Waikato, Eastern, Hawke’s Bay, Taranaki et Wellington).
  • Une brochure de pêche pour l’île du sud en 2016-2017, qui s’intéresse aux règles de pêche sur 6 régions également (Nelson/Marlbo rough, West Coast, North Canterbury, Central South Island, Otago, Southland).

Pour chacune de ces régions, ces brochures donnent les noms et les coordonnées de l’équipe qui gère la pêche sur le secteur, une description générale de la pêche qui se pratique dans la région, une petite carte, etc.. Sont ensuite décrits pour chaque cours d’eau ou lac : la saison où la pêche est ouverte, les espèces de poissons présentes, les méthodes de pêche autorisées, le nombre de captures autorisé.

Exemple de réglementation
Infos pêche en Nouvelle-Zelande
Source © Fish & Game New Zealand

Cette partie du tableau nous donne les informations suivantes sur la réglementation dans la région Nelson/Marlborough  : sur ce parcours en aval de la rivière Aorere, la pêche est ouverte toute l’année, toutes les méthodes sont autorisées, on trouve de la truite fario, et on peut en garder 2 par jour.

Exemple de réglementation
Infos pêche en Nouvelle-Zelande
Source © Fish & Game New Zealand

Cette extraction du tableau concernant la région north Canterbury nous renseigne sur la rivière Boyle : la saison s’étend du 1er octobre au 30 avril, on peut garder une truite par jour, mais pas de saumon, on peut pêcher à la mouche et au leurre artificiel.

Désinfection du matériel et bonne conduite

Pour stopper la propagation d’algues ou plantes nuisibles, il est obligatoire de nettoyer son matériel lorsque l’on change de cours d’eau : vérifier que l’on ne quitte pas le cours d’eau avec des algues (si oui, les laisser sur place) ; nettoyer au moins une minute, soit avec de l’eau chaude (60 °C), soit avec l’une des méthodes proposées (solutions contenant 5 % de sel ou 2 % d’eau de javel, etc.) ; laisser sécher 48 h. Des conseils et une vidéo sur cette page : check clean dry.
Des méthodes de nettoyage spécifiques ont été développées pour certaines activités d’eau douce.

Ce site Internet spécifique est même destiné à aider à l’identification des algues.

Les semelles en feutre sont interdites en Nouvelle-Zélande.
Tout le matériel amené en Nouvelle-Zélande doit avoir été nettoyé au préalable et être sec. Sinon, il devra être traité directement à l’arrivée sur le territoire. Le Fish & Game New Zealand propose des informations sur ce sujet ici.

Un « code de conduite » du pêcheur est par ailleurs diffusé par le Fish & Game New Zealand. Il est par exemple nécessaire de demander l’autorisation au riverain avant de traverser des propriétés (s’il n’y a pas de panneau « fish and game access). Il ne faut pas pêcher à proximité d’un pêcheur en action (ou alors lui demander), se déplacer en amont ou en aval après quelques lancers (à moins d’être seul), ne pas laisser de déchets (dont du nylon) sur les berges ou parking, etc.

le Lac Wanaka nouvelle-zélande
© Emmanuel, Journaux de Voyages, le Lac Wanaka

Permis de pêche

Les « étrangers » ayant plus de 18 ans au 1er octobre, peuvent acheter deux types de permis :

  •  Le non-résident licence (NRL) : ce permis annuel, valable 12 mois, du 1er octobre au 30 septembre, coûte 163 $ (dollars néo-zélandais). Il permet de pêcher sur l’ensemble du territoire, excepté la zone de Taupo, géré par le Department of Conservation.
  • Un permis journalier, qui coûte 20 $ (5 $ pour les juniors). Ce permis ne permet pas de pêcher sur les « backcountry rivers ».

À noter que pour pêcher certaines rivières dénommées « backcountry rivers », il faut se procurer une licence supplémentaire (gratuite).

Ces différents permis peuvent s’acheter en ligne. Pour limiter la pression de pêche sur certains parcours, il est également nécessaire de se procurer un « controlled fishery licence », sans coût supplémentaire. Pour ce faire, il faut réserver à l’avance, afin de pouvoir avoir le reçu de réservation pour une période spécifique. Cette page résume les informations à connaître pour l’achat de permis pour les non-résidents.

Liens vers infos utiles/complémentaires

Toutes les informations officielles (réglementations, permis…) sont à consulter sur le site du Fish & Game New Zealand. Cet organisme peut être contacté par mail pour des compléments d’infos : nzcouncil@fishandgame.org.nz.

Un site est à parcourir absolument avant de partir en Nouvelle-Zélande, qui se définit comme le « guide complet pour la pêche de la truite et du saumon en Nouvelle-Zélande » : nzfishing. Beaucoup d’informations très utiles sont effectivement proposées sur ce site pour préparer son voyage : de nombreux hébergements sont listés, des guides de pêche sont recensés en fonction des régions. Mais c’est surtout les conseils techniques pour la pêche qui font la richesse de « nzfishing » : de très nombreuses mouches sont ainsi décrites, pour chaque région une carte interactive permet d’obtenir une description des cours d’eau (caractéristiques de la rivière, matériel et techniques de pêche à privilégier, réglementation précise, etc., etc.). Bref, une lecture incontournable permettant de préparer au mieux ses parties de pêche !

Le Fish & Game New Zealand publie une brochure dédiée au « spin fishing », qui décrit cette technique de pêche, quel matériel utiliser ou quel type de leurre est susceptible d’être le plus efficace.

Pour celles et ceux qui souhaitent être accompagnés pour découvrir ces rivières, il est possible de consulter ce site d’une association de guides de pêche : Fishing Guides. Sur ce même site, une page spécifique précise les conditions de pêche mois par mois. À savoir : la saison de pêche sur la plupart des rivières s’étend d’octobre à fin avril (les brochures de pêche précisent les dates d’ouverture pour chacune des rivières).

Pour lire des informations sur la biodiversité locale ou les programmes de préservation mis en place, ne pas hésiter à consulter le site du Department of Conservation de Nouvelle-Zélande.

 

maison sur piloti, nouvelle-zélande
© Emmanuel, Journaux de Voyages, Cabane de pêche sur la péninsule d’Otago

 Ils vous parlent de la Nouvelle-Zélande…

  • Ce ne sont pas moins de 28 billets qui vous attendent sur le blog d’Emmanuel, Journaux de Voyages. La Nouvelle-Zélande est son petit bout de paradis, il saura vous le faire découvrir avec plaisir !
  • Camille et Pierre-Jean sont deux jeunes bretons qui en 2014 ont pris leur sac à dos pour aller passer une année en PVT en Nouvelle-Zélande, leur histoire est à découvrir sur Breizh-Zélande.
  • Cédric s’est baladé en Nouvelle-Zélande pendant 1 an le pouce en l’air ; il raconte cette longue promenade en auto-stop sur From Yukon, le Blog de tous les Voyages.
Une information en + ?

Contactez-nous pour contribuer

© Les photographies ont été généreusement partagées avec nous, mais restent la propriété exclusive de leur auteur. Merci pour leur collaboration.